15 conseils SEO pour améliorer votre référencement naturel sur Google

Au programme

Qui aurait cru qu’en 2020 nous connaîtrions des changements aussi importants dans nos vies, et cela presque du jour au lendemain ? Ces changements ont eu d’importantes conséquences économiques partout dans le monde, forçant des entreprises à ralentir leur activité, voire à la stopper temporairement ou pire, définitivement. Avec le confinement, les villes sont devenues désertes, les personnes restant à la maison, la circulation piétonne limitée vers les magasins physiques a fait que de nombreuses entreprises, à l’approche des fêtes de fin d’année, se sont tournées vers les achats en ligne et les services de livraison.

51% not found

Les sites web des grandes entreprises sont confrontés à un problème très important : 51 % de leurs pages ne sont pas trouvées par Google. 😱 Une page sur deux ne sera jamais lue par le moteur de recherche et restera inconnue, donc inutile. Vous imaginez si la moitié de votre travail partait à la poubelle ? Ce chiffre témoigne plus que jamais de l’importance de soigner son SEO.

Alors comment faire pour que ce ne soit pas le cas ? Comment améliorer son référencement naturel ? Voici 15 astuces, faits et conseils SEO dans cet article que vous pouvez suivre pour préparer 2021 afin d’améliorer votre référencement naturel.

L’importance des backlinks

Les liens constituent la ressource primordiale pour apporter de l’autorité aux domaines et aux pages. Bien évidemment ils ne sauveront jamais un contenu de mauvaise qualité et ne parviendront pas à positionner un site en première page de Google si son contenu est trop peu pertinent. Quoiqu’il en soit, il est important de bien construire sa stratégie de netlinking en privilégiant l’acquisition de liens ayant des niveaux d’autorité importants.

Les liens sont l’élément vital de l’autorité des domaines et des pages, qui continuent à être un facteur de classement important dans le SEO

La qualité du contenu : essentielle mais relative

Un contenu exceptionnel ne garantit pas un classement de premier ordre. Les liens vers d’autres sites web, la mise en œuvre des meilleures pratiques en matière de référencement et un contenu de qualité se conjuguent pour aider vos pages à obtenir les meilleures places sur Google et d’autres moteurs de recherche.

Néanmoins, le contenu, le texte en grande partie, reste toujours un élément à privilégier dans l’optimisation de son référencement. Sans pour autant chercher la sur-optimisation, celui-ci doit être aussi pensé pour être reconnu par les moteurs de recherche lors de l’indexation. Nous reviendrons sur ce sujet dans un prochain article.

Ne vous préoccupez pas de tous les facteurs de classement

Il existe un écart énorme entre l’impact des mots-clés dans les titres de pages (méta title) et les en-têtes de contenu sur le classement, et la vitesse de chargement des pages, l’apparence mobile et l’utilisation du https. Même si nous ne connaissons pas avec précision le poids relatif à chaque facteur dans l’algorithme de classement, certaines bonnes pratiques devront être privilégiées prioritairement, quitte à délaisser temporairement certains facteurs considérés comme mineurs (par exemple, renseigner systématiquement les balises alt et description des images). Et même si lors de l’audit SEO – avec Google Light House par exemple – vous constatez avoir une mauvaise note globale.

Les classements des moteurs de recherche varient pour de nombreuses raisons, notamment l’historique de recherche personnel et la localisation.

Nous avons des mises à jour qui se produisent tout le temps dans Google Search. Si nous ne les partageons pas, il n’y a pas de conseils particuliers à suivre ni de changements à apporter, si ce n’est de rester concentré sur un contenu de qualité, comme nous l’avons conseillé de manière générale.

Google SearchLiaison

Compte tenu de la volatilité des facteurs de classement, il n’est pas étonnant que Searchmetrics publie désormais des données sur les facteurs de classement par secteur d’activité plutôt que des rapports globaux.

Dans une enquête réalisée par SparkToro en 2019 auprès de 1500 spécialistes du marketing, 66,3% estiment que le poids des facteurs de classement de Google varie selon les requêtes.

évaluation des facteurs de classement Google
Les personnes interrogées considèrent que le contenu et la qualité des liens priment parmi les facteurs ayant une incidence sur le classement des résultats de recherche

Les moteurs de recherche évoluent

En s’efforçant de fournir les résultats les plus pertinents, les moteurs de recherche s’efforcent de comprendre l’intention derrière chaque requête.

Ainsi, en 2019 Google a lancé BERT, une mise à jour de l’algorithme de traitement du langage naturel, connu sous le nom de Bidirectional Encoder Representations from Transformers. Jusqu’à présent, BERT se concentre sur l’intention de l’internaute pour une recherche sur dix en anglais aux États-Unis. Il s’agit de considérer le contexte complet d’un mot en examinant les mots qui le précèdent et le suivent – ce qui est particulièrement utile pour comprendre l’intention derrière les requêtes de recherche, selon Panud Nayak de Google. En particulier pour les requêtes plus longues, plus conversationnelles, ou les recherches où des prépositions comme « pour » et « à » sont très importantes pour le sens, la recherche pourra comprendre le contexte des mots de votre requête. Vous pouvez effectuer votre recherche d’une manière qui vous semble naturelle.

Attention à ne pas confondre BERT avec Rankbrain, qui était le nom de code de la mise à jour de 2015 et qui constitue le cœur de l’algorithme de Google. RankBrain exploite l’apprentissage machine pour générer des résultats de recherche, en s’appuyant sur un large ensemble de variables (y compris l’historique des recherches connexes). Avec RankBrain, il est possible de positionner sa page pour une requête constituée d’un ensemble de mots-clés qui n’est même pas dans votre contenu. Dans son étude sur les facteurs de classement en 2017, SEMrush avait constaté que 18 % des sites web bien classés n’avaient pas le mot-clé dans leur contenu.

Comment cela est-il possible ? Google s’améliore en matière de recherche avec du contenu pertinent, en se concentrant davantage sur les idées que les simples mots-clés.

Ce qu’il faut en retenir c’est que les aspects sémantiques et lexicaux sont de mieux en mieux appréhendés par les moteurs de recherche et que l’évolution de l’algorithme dans les prochains mois et prochaines années fera sans nul doute évoluer les résultats de recherche.

Le positionnement dans les SERPS n’est pas (forcément) synonyme de trafic

Ce n’est pas parce que vous occupez la position 1 (voire même la P0) ou que vous êtes dans le top 10 qu’il faut se réjouir ou que cela va systématique augmenter le trafic. Ces dernières années, nombre de sites bien placés ont malgré tout connu une baisse de trafic. Pourquoi ? Imaginez que vous faîtes une recherche et vous tombez sur la page de résultats de Google, avec 3 ou 4 résultats sponsorisés, des résultats d’achats issus de Google shopping ou des résultats Google My Business, puis une petite box « autres questions posées« . Et là, enfin apparait votre site web en 1ère position naturelle, certes, mais après avoir un peu scrollé…

La plupart du temps, Google fournit tellement d’informations sur la page de résultats que les internautes n’ont même plus besoin de cliquer. Selon un article publié par Rand Fishkin, célèbre expert en SEO, 49% des recherches sur Google n’aboutissent pas à un clic.

Affinez les phrases-clés

Ne vous contentez pas de la même série de mots-clés. Utilisez les outils de recherche et de classement des mots-clés pour explorer de nouvelles possibilités et identifier de nouvelles expressions que vous n’aviez jusqu’à alors jamais envisagées. Certains outils comme SEMrush, Moz ou tout simplement l’outil de planification de mots-clés de Google Adwords sont des ressources utiles pour affiner les requêtes cibles.

Mettez en avant la confiance et l’autorité

Il y a fort à parier que Google pourrait de plus en plus donner un avantage substantiel aux contenus des sites web qui semblent dignes de confiance. Vous pouvez en tirer profit en demandant par exemple à des experts de vous donner des informations utiles dans des articles et en présentant leurs références dans de courtes biographies.

Cet intérêt grandissant pour la confiance est expliqué dans le (long) document « Google Search Quality Evaluator Guidelines« , qui cite la valeur de l’Expertise, de l’Autorité et de la Fiabilité (en anglais Trust), le fameux E-A-T dont tous les SEO se préoccupent en ce moment.

Réécrivez vos urls

Pour faire court, soyez concis ! Bien évidemment que ce n’est pas le facteur le plus important pour le SEO, mais les urls courtes sont privilégiées par les moteurs de recherche. Pas plus de 6 à 7 mots dans le slug d’url de votre permalien. Cette étape est souvent négligée, notamment lors de la publication d’un article de blog ou la mise en ligne d’une fiche produit. Or, ça ne prend qu’une minute de le faire.

👍 Bien :

https://fortune.com/2020/11/12/pandemic-corporate-fraud-scams/

👎 Pas bien :

https://www.forbes.com/sites/jackbrewster/2020/11/12/obama-rebukes-trump-for-fueling-racial-anxiety-by-peddling-birther-conspiracy-in-new-book/

Optimisez vos sites pour les featured snippets et les box de réponses

Comme évoqué plus haut, il peut être intéressant pour votre visibilité (mais moins pour le lead) d’attraper la position zéro sur une requête ou de figurer dans les encarts des autres questions posées. Et fort heureusement, Google ne réserve pas ces emplacemxents qu’aux plus gros sites. Il est tout à fait possible d’obtenir une P0 sur une requête très précise avec une volumétrie de recherche suffisamment intéressante. Envie d’optimiser votre contenu pour obtenir une feature snippet ? Demandez à nos experts SEO !

Optimisez les images de vos sites

Très (trop) souvent, on focalise son attention sur le texte plus que sur les images quand il s’agit de référencement naturel. Or il y a de nombreux paramètres auxquels il faut veiller lorsqu’on met en ligne des images : taille et poids du fichier, nom du fichier originale, balise alt, description. Nous reviendrons plus en détail dans un prochain article sur les optimisations des images sur le SEO et comment bien les utiliser pour gagner en visibilité et générer des leads.

Réalisez des vidéos

Les vidéos sont des contenus plébiscités par les internautes et mobinautes, que ce soit en amont en diffusant celles-ci sur les médias sociaux, ou intégré dans votre site web, votre page produit pour convaincre un prospect d’acheter celui-ci. Les vidéos présentent également une véritable opportunité SEO. Sur YouTube, placez systématiquement un lien vers votre site web dans les descriptions (une option souvent négligée). Idem si vous l’avez également ajouté sur Vimeo ou une autre plateforme de partage de vidéo. En outre, comme Google affiche des vidéos dans les SERP – au-dessus des résultats naturels – vous pourriez bénéficier d’une exposition supplémentaire. N’oubliez pas de créer des transcriptions de pages de site web pour vous classer sur plus de mots-clés, y compris pour la longue-traîne.

Assurez-vous que votre site n’a pas de problèmes d’indexation

Combien de blogs WordPress ai-je vu qui avaient l’option « ne pas indexer ce blog » qui était restés coché et qui n’apparaissaient donc pas sur Google… Au delà de ce simple oubli, les moteurs peuvent avoir un problème à crawler entièrement votre site web. Le sitemap peut être manquant d’une part ou le robot peut être gêné par la structuration même de votre site ou par un trop grand nombre de redirection. Attention à ne pas en abuser dans le cas d’un plan de retargetting sous peine de créer des boucles de redirection ! Utilisez la search console de Google pour identifier les éventuels problèmes de performance.

Par ailleurs il est toujours intéressant de vérifier ponctuellement une partie de votre contenu profond. Il suffit de saisir un texte unique sur une page et de le rechercher entre guillemets sur Google. En un instant, vous saurez s’il a été capturé (et éventuellement duppliquée). Pour une analyse SEO détaillée, vous pouvez utiliser un outil comme Screaming Frog SEO Spider. Ou nous demander (on vous a dit qu’on avait des personnes spécialisées en SEO à l’agence ?)

Ne cherchez pas à gommer tous les défauts

La perfection n’est pas de ce monde y compris en SEO. Si vous utilisez un outil comme Google Lighthouse, vous constaterez que votre site n’obtient pas 100%. C’est quasiment impossible, et comme expliqué plus haut, les algorithmes de recherche évoluent en parallèle des technologies de déploiement de sites.

Et pourtant… de nombreux sites web présentant des défauts d’optimisation des moteurs de recherche sont toujours performants. Certaines entreprises ignorent les grands principes de base de l’optimisation SEO et obtiennent des classements intéressants, quand bien même les pages produits manquent de texte, que les images ne sont pas correctement nommées, ou même font du duplicate content interne de pages produits. Bien sûr, elles pourraient probablement s’attaquer à ces problèmes. Mais c’est toujours une question de jugement que de savoir à quoi consacrer ses ressources. Il n’est pas nécessaire de perfectionner toutes les bonnes pratiques en matière de référencement. Et, ce n’est pas grave en soi. Il y a parfois des raisons business ou fonctionnelles qui se cachent derrière. Charge à l’agence SEO de les assister pour optimiser ce qui doit et ce qui peut l’être, par rapport aux bénéfices que cela peut apporter à court, moyen et long terme.

Ainsi, si vous savez que les liens internes pourraient être améliorés, travaillez sur ce point au fil du temps. Si vous voulez des méta descriptions plus efficaces pour attirer les visiteurs, utilisez les meilleures pratiques en allant de l’avant. Vous pouvez toujours affiner les anciennes pages au fur et à mesure que le temps vous le permet. Et si vous devez mettre à jour les noms des fichiers d’images et écrire un texte alternatif, identifiez les pages qui sont proches d’un bon classement. Mais n’oubliez pas que l’optimisation des images est une petite chose par rapport à l’obtention de liens de qualité ou à la création de contenu pertinent, qui peuvent augmenter l’autorité de votre domaine et de vos pages.

Soyez attentif à votre secteur d’activité

Certaines modifications de l’algorithme de Google peuvent parfois affecter certains secteurs plus que d’autres. Ce fut le cas en 2018 avec la mise à jour Medc. C’est pourquoi il est utile de suivre le classement de votre site ainsi que celui de vos concurrents directs et des autres sites web leaders dans votre secteur d’activité. Bien que vous ne sachiez pas exactement ce que Google va ou a changé, vous pouvez suivre l’évolution de votre classement et voir s’il peut s’agir d’une tendance sectorielle.

Optimiser son site web en 2021 …

Les facteurs qui influent sur le référencement naturel vont continuer de fluctuer. En effet, Google a annoncé qu’en mai 2021 sortirait une mise à jour de son algorithme : Google Page Expérience. Il s’agit d’une évolution majeure dans ses critères, avec notamment la connexion sécurisée du site en https, les Core Web Vitals liées à la performance du site, des publicités non intrusives (pop-up, pop-in…). Ainsi plus encore qu’aujourd’hui, l’expérience utilisateur sera au coeur du SEO.

Pour réussir son référencement naturel en 2021, vous devez disposer d’une base solide avec la conception de site web bien-fait et jouer sur vos points forts. Vous devez également identifier environ trois variables auxquelles votre entreprise peut s’attaquer dans les limites des ressources disponibles durant l’année à venir.

Disposez-vous d’un contenu considérable que vous pouvez mettre à jour ? Pouvez-vous créer de nouvelles pages et mettre en place les éléments de référencement ? Êtes-vous efficace pour créer des liens de retour à partir de sites web de qualité ?

Le temps ou le budget que vous consacrerez à cette tâche fera toute la différence. Contactez-nous pour discuter de votre projet !

Partager

Articles similaires

6 astuces pour optimiser le SEO de vos PDF
Les fichiers pdf sont des contenus interessants pour vos lecteurs mais aussi pour les moteurs de recherche. Découvrez comment améliorer votre SEO grâce à eux.
Les GIF sont-ils adaptés pour le SEO ?
Quels sont les avantages et les inconvénients des gifs du point de vue du référencement naturel ? Les gifs sont-ils mauvais ou bons pour le SEO ?
Rôle du volume de recherche de mots-clés dans le référencement naturel
Le volume de recherche de mots clés est l’une des mesures les plus fréquemment utilisées pour la recherche de mots clés, mais elle est très mal comprise. Cet article dissipe certaines idées fausses sur le volume de recherche, fournit des moyens de l’utiliser correctement et détaille plusieurs cas d’utilisation pour le référencement.