NFT : 10 changements dans l’univers du gaming

Au programme

L’essor des NFT et du métavers est inévitable : les NFT (ou jetons non fongibles) sont tout à la fois une monnaie numérique codée sur la blockchain permettant de suivre la propriété d’un bien, d’un service, mais aussi une valeur d’usage, notamment dans l’univers du jeu. Même si pour le moment, les premières applications s’avèrent encore relativement timides, on ne peut que parier sur les applications de la technologie qui va s’imposer auprès des 3 milliards de joueurs sur la planète.

Certes, la technologie est encore récente et de nombreuses collections de NFT souffrent d’un UI/UX design relativement médiocres à l’heure actuelle qui ne facilite pas leur démocratisation. D’ailleurs, cela va sans dire, mais afin de sortir du lot, il est souvent primordial de faire appel à une agence spécialiste pour designer son NFT.
Les NFT souffrent aussi d’une volatilité spéculative et de leur impact environnemental qui laisse encore dubitatif une grande partie des personnes. Ce d’autant que les joueurs du monde entier ont été échaudés précédemment avec la polémique des coffres à butin : les fameuses loot-box étaient des boîtes d’objets aléatoires payantes qui cherchaient simplement à obtenir l’argent des joueurs sans apporter de véritable valeur ajoutée.

Malgré ces freins, les jeux sont l’une des plus grandes tendances NFT de 2022, et il sera difficile pour les développeurs et les éditeurs de l’ignorer. Alors que de plus en plus d’éditeurs majeurs soutiennent ou explorent l’utilisation des NFT (notamment Square Enix, Ubisoft, Konami, Epic, Capcom et EA), il est probable que vous conceviez ou utilisiez bientôt ces technologies. Alors, que pouvons-nous attendre de l’avenir des jeux NFT ? Nous vous proposons de découvrir dans cet article 10 choses à savoir sur le jeu et le NFT.

Les NFT pour apporter de la valeur ajoutée aux jeux

Collectionnez et affrontez des avatars sur la plateforme NFT KokoSwap sur laquelle sont prévus 3 jeux à paraître en 2022.


Il s’agit tout d’abord de l’un des aspects les plus importants des NFT dans le secteur des jeux. En effet, les NFT peuvent débloquer et ajouter de la valeur à un jeu déjà expérimenté.

Dans l’industrie du jeu, c’est quelque chose où si le joueur met sa valeur dans le jeu, il est tout à fait logique qu’il puisse retirer cette valeur du jeu.

Comme l’explique Christopher Clarke, CEO de KokoSwap

Ce point de vue est également partagé par Ubisoft, avec la mise en place de sa propre plateforme Quartz, et de son NFT en jeu Digits. L’éditeur a lancé Quartz fin 2021 sous le feu des critiques, mais il a maintenu le cap. Ce point est crucial car les NFT peuvent effectivement créer un marché d’occasion pour les jeux et les objets numériques.

Je pense que les joueurs ne comprennent pas ce qu’un marché secondaire numérique peut leur apporter. Pour l’instant, en raison de la situation actuelle et du contexte des NFT, les joueurs croient vraiment qu’il s’agit d’abord de détruire la planète, et ensuite d’un simple outil de spéculation. Mais ce que nous [chez Ubisoft] voyons en premier, c’est la fin du jeu. Le jeu final consiste à donner aux joueurs la possibilité de revendre leurs objets une fois qu’ils en ont fini avec eux ou qu’ils ont fini de jouer au jeu lui-même.Donc, c’est vraiment pour eux. C’est vraiment bénéfique. Mais ils ne comprennent pas pour l’instant.

Nicolas Pouard, VP Strategic Innovation Lab

Quartz offre aux joueurs actuels de Ghost Recon Breakpoint, son jeu de tir tactique en monde ouvert, des NFT de nouveaux objets cosmétiques, souvent antidatés pour récompenser les joueurs de longue date. L’utilisation de NFTs signifie que les joueurs peuvent être l’unique propriétaire d’un objet dans le jeu, et ensuite choisir de l’échanger, le vendre ou le conserver. L’idée que les joueurs puissent gagner de l’argent grâce à un jeu n’est pas nouvelle, mais les NFT sont désormais plus sûrs et plus flexibles.

Les joueurs prennent le contrôle

Fortnite comprend déjà des objets rares à acheter, mais les NFT ne sont pas (encore) de la partie

Comme mentionné ci-dessus, les joueurs sont habitués à acheter des objets en jeu par le biais de microtransactions et/ou d’abonnements. Mais les NFTs donnent plus de pouvoir aux joueurs, et leur permettront de vendre des objets, et même de gagner un pourcentage sur les reventes futures. Pour les joueurs qui ont grandi en vendant d’anciens jeux pour en acheter de nouveaux, c’est énorme pour l’ère des jeux numériques.

Un jeu comme FIFA propose déjà des skins à durée limitée, tout comme Fortnite. Ces deux jeux créent une rareté, mais le développeur en a le contrôle. Avec les NFT, les joueurs peuvent contrôler la vente et la revente des objets. Si vous êtes arrivé tardivement dans FIFA Ultimate Team et que vous avez manqué les premiers kits de la saison, vous pourrez les acheter à d’autres joueurs.

En plus des articles, les joueurs peuvent également investir dans des NFTs de nouvelles compétences ou d’XP. Si nous reprenons l’exemple de FIFA Ultimate Team, cela pourrait donner aux joueurs un revenu en tant que fédérateur d’équipes, en créant des équipes uniques et en les vendant à d’autres joueurs sur une place de marché NFT.

Les jeux NFT peuvent également intégrer la propriété que les joueurs peuvent apporter.

Cet exemple d’Ultimate Team soulève une question essentielle pour les joueurs engagés. Les joueurs au portefeuille bien garni pourraient simplement acheter une super équipe préfabriquée, remporter des trophées et gagner des NFT en récompense, sans trop de problèmes D’une certaine manière, les jeux NFT pourraient reproduire les pires aspects de certains sports comme le foot dans la vie réelle, car les clubs les plus riches prospèrent.

Pourtant, les jeux NFT peuvent également tirer parti de la propriété que les joueurs peuvent apporter. L’idée de personnalisation est un élément clé de nombreux jeux. Elle pourrait être étendue pour permettre aux créateurs de créer des actifs alimentés par le NFT pour leurs jeux préférés et de les vendre sur une place de marché.
Il pourrait s’agir, par exemple, de fan art et de projets autour d’un jeu. Aussi, une marketplace NFT comme celle de GameStop pourrait s’avérer utile, en offrant aux fans un espace pour partager le contenu créé. Mais utiliser les NFT de cette manière signifierait que les éditeurs cèdent un certain degré de propriété intellectuelle à leurs joueurs.

Le boom des jeux « Play-to-Earn »

Axie Infinity, avec près de 3 millions de joueurs, est le jeu NFT le plus populaire que tout le monde veut copier.

L’essor des jeux « play-to-Earn« , tels qu’Axie Infinity (sorte de Pokémon), montre la voie à suivre. Certains joueurs parviennent à gagner leur vie grâce à ces jeux. Avec 3 millions d’utilisateurs quotidiens, les jeux « Play-to-Earn » comme Axie Infinity ne sont pas prêts de disparaître.

Alors que de nombreux jeux Play-to-Earn partagent des similitudes avec des titres non NFT, tels que Pokémon et Stardew Valley, certains sont critiqués pour faire passer le gameplay après l’achat et l’échange de crypto-monnaies sous la forme d’objets à collectionner.

Lors d’un débat sur le métavers à Token2049, Aleksander Leonard Larsen, cofondateur d’Axie Infinity, a révélé que 50 % de ses joueurs n’avaient jamais utilisé de crypto-monnaies avant de jouer. Cela montre comment les jeux NFT peuvent contribuer à développer le design UX et à rendre les blockchains accessibles.

Même les jeux Play-to-Earn à succès comme l’est Axie Infinity reste difficile à utiliser : difficulté à switcher entre les portefeuilles de crypto-monnaies, comprendre et maîtriser les frais d’achat, les coûts cachés et bien d’autres choses encore avant de pouvoir commencer à collecter un premier Axie ! Donc, il y a beaucoup de travail pour améliorer cela, peut-être en fusionnant les meilleures idées et le design UX de Play-to-Earn et Free-to-Play.
Pourtant, le design du Play-to-Earn est similaire à celui des jeux Free-to-Play et, en tant que tel, les racines sont là pour que les joueurs s’y engagent, à condition que le  » Play  » soit toujours prioritaire sur le  » Earn  » et qu’il ne s’agisse pas uniquement d’applications où la dimension du « buy » prédomine.

L’interopérabilité des NFT

Les Digits de Ghost Recon d’Ubisoft Quartz. Et si ces NFT étaient utilisables sur d’autres jeux, d’autres plateformes, voire même d’autres éditeurs ?

Allez-vous transférer et échanger vos NFT entre les jeux Ubisoft ? Cette interopéabilité sera-t-elle limité uniquement aux jeux du même éditeur ? Imaginez pouvoir utiliser un item dans Final Fantasy VII Remake part 2 sur PS5 et en avoir également l’usage dans un jeu d’action d’Ubisoft sur Xbox Series ? Peut-être que cette idée va trop loin, du moins pour les éditeurs et les fabricants de console !

Toujours est-il que par essence, le NFT est détenu sur une blockchain, ses données et sa propriété sont suivies et ne sont pas corrompues, ce qui signifie qu’il peut facilement être transféré entre des jeux partageant la même blockchain.
Ce serait un point fort de Quartz d’Ubisoft. Pour un éditeur possédant de nombreuses marques de jeux de premier plan, il serait intéressant de pouvoir les relier toutes et leurs objets en tant que NFT. Et cela permettrait de faire taire les critiques comme quoi Ubisoft cherchait juste à faire une source de revenus supplémentaires de Quartz. Or, Ubisoft a communiqué qu’elle ne cherchait nullement à tirer des revenus des reventes sur Quartz, et que cette plateforme NFT est construite sur la blockchain Tezos, à faible teneur en carbone.

Les NFT permettent aux joueurs de retirer la propriété des objets du jeu des mains de l’éditeur du jeu. Les objets achetés et gagnés sur une blockchain NFT peuvent, en théorie, être utilisés dans plusieurs jeux. Si, par exemple, Ubisoft ferme Ghost Recon Breakpoint mais lance un nouveau jeu de tir Tom Clancy, vous pourriez, en théorie, transférer vos « NFT Clancy » vers ce nouveau jeu.

La question se pose de savoir jusqu’où cela peut aller. Quels sont, par exemple, les aspects pratiques du transfert d’un NFT entre plusieurs types de jeux ? On peut également se demander si cette utilisation des NFT ne va pas freiner la créativité et poser un problème de rétro-compatibilité, car tous les jeux futurs devront peut-être intégrer les anciens actifs NFT.

Les jeux vont dominer le métavers

Le film Ready Player One présente toutes les caractéristiques du métavers dont l’intérêt est principalement guidé par le jeu

Les jeux fonctionnant avec des NFT, tels que Splinterlands et Axie Infinity, sont en avance sur ceux qui souhaitent bénéficier des avantages des blockchains et du métavers. Les jeux seront une partie du métavers, et les NFT seront la colle qui les reliera aux autres parties de notre avenir numérique connecté.

Gucci et Roblox se sont déjà associés pour créer des vêtements virtuels

Certains, comme Meta (Facebook), considèrent le métaverse comme une seule chose ou un seul endroit, mais ce sera probablement plus que faire un call en visio. Le métavers sera étendu à tout internet, hébergé sur de nombreuses plateformes, jeux et sites. Le rachat récent d’Activision Blizzard par Microsoft laisse entrevoir la possibilité d’un métavers Microsoft géré par Game Pass.

Le métavers est en fait un terme général pour le Web 3. Il changera la façon dont nous nous socialisons, travaillons, jouons à des jeux vidéo et interagissons. Il aura de multiples facettes et espaces, et nous aurons même plusieurs « personnalités ». Votre personnalité Axie sera probablement différente de votre personnalité Call of Duty, de la même manière que votre identité Linkedin est différente de votre personnalité Twitter. D’ailleurs c’est déjà un peu le cas : vous n’affichez pas la même PP (picture profile) sur chacun de ces réseaux, ne parlez pas des mêmes choses et n’utilisez pas le même type de langage. Comment ca, demain, tous schizophrènes ?

Les jeux vidéo pourraient être le cœur du métavers, reliant la mode, la musique, l’art et les événements. Les marques se précipitent déjà pour entrer dans les jeux « métavers » actuels : Adidas a acheté des terrains dans The Sandbox, une société immobilière virtuelle, tandis que Gucci s’est associé à Roblox pour vendre des articles et que Balenciaga s’est associé à Epic Games, le créateur de Fortnite, pour proposer des vêtements qui peuvent être achetés dans des magasins virtuels.

Le métavers est déjà en marche, et les NFT vont le rendre plus facile et plus rapide.

Les jeux NFT mélangeront mondes réel et virtuel

La collection de NFT Bored Ape Yacht Club a un jeu en cours de développement

Imaginons que la FIFA développe des NFT et que ceux-ci soient utilisés dans les de foot sur PC ou console. On pourrait imaginer le fait d’acquérir certains maillots spéciaux à collectionner. Ceux-ci pourraient avoir un usage plus large, dans le monde réel que le simple droit de se vanter dans le jeu. Par exemple ce NFT vous donnerait un ticket d’accès au camp des loges du PSG pour assister à leur entraînement, ou assister à un événement particulier, ou encore pouvoir obtenir le vrai maillot rare en tant qu’objet à porter.
Ainsi, les NFT pourraient s’avérer être un moyen unique de faire le lien entre les mondes numérique et physique.

Le Bored Apes Yacht Club, dont le jeu BAYC sortira en 2022, organise régulièrement des événements pour leurs propriétaires, tout comme KokoSwap.

Il s’agit de créer des liens. Les wearables numériques dans les jeux peuvent prendre de la valeur en créant de la rareté, mais les NFT ont aussi une fonction dans la mesure où les deux mondes fusionnent – à l’avenir, les événements, les vêtements et les biens seront extraits des jeux et rendus physiques.
C’est la capacité de combiner les deux mondes, qui fait qu’un jpeg devient beaucoup plus.

Christopher Clarke, CEO de KokoSwap.

Les objets à collectionner dans les jeux seront améliorés

Capcom a créé des cartes à collectionner Street Fighter en version NFT

C’est dans ce domaine que les grands éditeurs de jeux explorent déjà les NFT. Konami a publié une collection de NFT pour le 35e anniversaire de Castlevania, qui a, une fois n’est pas coutume, suscité des réactions négatives de la part des fans. Pourtant, ces NFT se sont tout de même vendus, pour une moyenne de 12 000 $ par NFT, ce qui montre que la demande existe bel et bien.

Collectionner des objets de jeu et des articles rares est un peu une seconde nature pour les joueurs. Pouvoir  » posséder  » un morceau de l’histoire du jeu, en particulier les œuvres d’art et la musique des jeux rétro attire de nombreuses personnes. Le cas de Konami suggère que les joueurs sont effectivement intéressés.

Pour les éditeurs traditionnels tels que Sega, Square Enix et Electronic Arts, l’opportunité d’offrir aux fans un morceau d’histoire par le biais des NFT sera probablement trop importante pour la laisser passer. Si l’on considère maintenant que les NFT peuvent être utilisés pour suivre la propriété des objets de collection physiques, où une nouvelle statue, figurine ou peinture peut être étiquetée et sa propriété conservée sur une blockchain, nous pourrions être à l’aube d’une nouvelle ère de collection de jeux.

La gamification des NFT pour démystifier les NFT.

Je vois cela se produire parce qu’il y a tellement de valeur dans ce qui se passe. Avec la technologie qui est construite maintenant, je pense que nous y sommes presque. Avec les crypto et les blockchains, je pense qu’il s’agit juste de les mettre à l’échelle pour vraiment amener l’adoption de masse.

Christopher Clarke

Les NFT seront le prochain Kickstarter

Moo Monster est l’un des nombreux jeux cofinancés par des NFT

Le crowdfunding n’est pas nouveau. Kickstarter offre aux fans la possibilité de contribuer au lancement de jeux depuis un certain temps, mais les récompenses sont souvent votre nom dans le jeu, un goodies quelconque et une chance d’être le premier à jouer.

La plateforme NFT GameStarter permet aux développeurs indépendants de financer leurs jeux en proposant des articles de jeu en prévente sous forme de NFT. Les joueurs peuvent ainsi choisir un jeu indépendant, contribuer à son financement et s’approprier une partie du jeu. De plus, GameStarter dispose d’une place de marché sur la plateforme et d’un jeton (le $GAME) pour échanger des NFTs d’articles de jeu une fois le titre lancé. La voie offerte par GameStarter signifie qu’une communauté peut être construite avant la sortie d’un jeu et donne aux développeurs le temps d’être créatifs.

Ce n’est qu’un exemple, mais GameStarter laisse entrevoir un avenir où les joueurs pourront devenir des investisseurs et posséder une partie d’un jeu sous forme de NFT. Comme beaucoup de choses dans le nouveau monde des NFTs, il faudra un peu de patience pour que cela décolle vraiment, ainsi que de la transparence en ce qui concerne les risques. Mais les NFTs pourraient introduire une toute nouvelle couche de crowdfunding pour les jeux vidéo et peut-être inspiré d’autres projets de crowdfunding en dehors du secteur du jeu.

Les fans seront mieux récompensés

G2 Esports a créé Samurai Army pour récompenser les fans

Les jeux ne se résument pas à ce que vous jouez, mais aussi aux joueurs que vous suivez, aux stars de l’esport qui font les gros titres, aux influenceurs sur Twitch et aux développeurs qui rendent les jeux possibles. Les NFT dans les jeux peuvent servir de passerelles pour rapprocher les joueurs des personne, des prescripteurs et des équipes qui se cachent derrière les plus grands jeux.

L’achat du NFT d’un jeu peut être utilisé comme un jeton pour accéder à des événements exclusifs dans le jeu. G2 Esports, l’une des plus grandes organisations d’esports au monde, a lancé Samurai Army, une série de NFT générés de manière aléatoire qui fait office de ticket d’entrée à un club social, offrant des avantages axés sur le jeu et le divertissement.

Les NFT utilisés de cette manière permettent aux éditeurs de jeux de contrer la volatilité des NFT car les détenteurs acquièrent une valeur à long terme – détenir un NFT comme Samurai Army vous offrira toujours des récompenses et un accès unique, indépendamment de la hausse ou de la baisse de la valeur monétaire.

Les NFT pour réinventer les jeux de fitness

StepN est un jeu NFT de type « Move-to-Earn » sur Solana, blockchain sans impact carbone

Nintendo a largement contribué à rendre les jeux de fitness populaires, notamment avec le Ring Fit. Imaginez maintenant que vous puissiez gagner de l’argent grâce à des NFT pendant que vous transpirez. C’est l’idée qui se cache derrière les jeux dits Move-to-Earn. L’un des premiers est StepN qui récompense les joueurs avec des badges NFT lorsqu’ils atteignent des objectifs de pas – comme Couch to 5K avec des récompenses en espèces.

StepN fonctionne sur la blockchain Solana, neutre en carbone, ce qui montre que les développeurs tiennent désormais compte de l’impact plus large de leurs jeux. De même, Genopets, un jeu de réalité augmentée sur mobile comme Pokémon Go, offre le mini gratuit de NFT aux nouveaux joueurs. Habituellement, les NFT coûtent des frais de gaz pour être créés et cela peut être coûteux à la longue

Des jeux accessibles, respectueux de l’environnement et favorables à la santé ? Ces deux jeux Move-to-Earn laissent présager un avenir positif pour les NFT et les jeux.

Partager

Articles similaires

Ce que le succès de Reddit avec les NFT peut apprendre aux marques sur le marketing Web3
En trois mois seulement, Reddit a embarqué 2,5 millions de portefeuilles de crypto-monnaies sur sa place de marché NFT, sans jamais utiliser le mot « NFT ».
NFT : la nouvelle révolution musicale ?
Et si le web 3.0 venait au secours de l’industrie musicale ? En quoi les NFT peuvent-ils changer la façon de produire, vendre et consommer de la musique ?
Marques & Entreprises : repenser l’objectif des NFT
Malgré la volatilité du marché des cryptomonnaies, la popularité du NFT a explosé et sa possession a doublé entre 2021 et 2022. De nombreuses marques considèrent les NFT comme de simples produits de collection. Mais ils peuvent être bien plus que cela…