NFT : 11 tendances qui vont révolutionner le monde en 2022

Au programme

Que vous aimiez ou non les NFT, certaines de ces tendances à venir pourraient changer la relation que nous avons avec le web, les marques, le commerce, la façon dont nous achetons et vendons de l’art, et même dont nous créons et vivons la musique. Et tout indique que 2022 semble être l’année où les promesses du Web 3.0 et des NFT vont vraiment décoller.

Si vous ne comprenez toujours pas vraiment ce que sont les NFT (vous n’êtes pas le seul), consultez notre explication sur ce que sont les NFT et comment mes marques peuvent utiliser les jetons non fongibles dans leur stratégie marketing et de communication.

Pour mieux comprendre l’intérêt des NFTS, faisons une comparaison : j’ai acheté mon premier ordinateur Apple en 1996 pour l’équivalent de 3000€ à l’époque. Mais si au lieu de cela j’avais acheté des actions Apple, il y a fort à parier que je n’aurais pas écrit cet article puisque je n’aurais alors pas eu besoin de travailler de ma vie !! Dans le nouveau monde des NFT, lorsque vous achetez un ordinateur, vous possédez une partie de la marque. Ainsi, lorsque la marque grandit en popularité et en business, vous êtes alors en mesure d’en obtenir une partie….

Découvrons à présent les grandes tendances NFT à venir qui vont impacter durablement 2022 et les années à venir.

NFT et jeux

Le secteur du gaming a été l’un des premiers domaines d’application pour les NFT depuis la création de cette technologie. Nous observons déjà ce phénomène dans les jeux vidéo, avec des éditeurs de premier plan comme Ubisoft qui s’engagent dans une blockchain pour que les joueurs puissent acheter et débloquer des objets tokénisés qui ont désormais une valeur réelle.

En 2019, Ubisoft proposait l’acquisition de NFTs, appelés Digits sur sa plateforme Quartz : fusil-mitrailleur, casque, pantalon à utiliser dans le jeu « Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint »

Axie Infinity a été l’un des jeux les plus populaires de 2021, exploitant à la fois les NFT et les crypto-monnaies. Axie Infinity propose un programme « play-to-earn« , qui est désormais évalué à « 6 milliards de dollars » et où les joueurs peuvent gagner 15 dollars par heure grâce aux récompenses NFT. Le nombre de joueurs actifs quotidiens d’Axie Infinity a atteint plus de 2 millions d’utilisateurs actifs quotidiens depuis. Le jeu est surtout populaire aux Philippines, au Venezuela et dans d’autres pays en développement, où les joueurs peuvent gagner un revenu supérieur au salaire moyen national. Parmi les autres jeux populaires de type « play-to-earn » utilisant les NFT, citons The Sandbox, MIR4 et CryptoBlades.

Axie Infinity, jeu NFT à succès en 2021

L’éditeur japonais Square Enix compte miser sur les technologie du métayers et des NFT. Dans une lettre du PDG envoyée à ses actionnaires, Yosuke Matsuda déclare quel le métavers a suscité une telle attention que l’année 2021 a été baptisée « Année du métavers ». Selon lui, le metaverse connaîtra probablement une transition significative vers une phase commerciale en 2022, avec un large éventail de services apparaissant sur la scène. Comme ce concept abstrait commence à prendre une forme concrète sous la forme d’offres de produits et de services, j’espère qu’il entraînera des changements qui auront un impact plus substantiel sur notre activité également.

Je vois 2021 non seulement comme « Metaverse : Année 1 », mais aussi comme « NFTs : Année 1 « , étant donné que c’est une année où les NFT ont été accueillis avec beaucoup d’enthousiasme par une base d’utilisateurs en pleine expansion.

Yosuke Matsuda, PDG de Square Enix

S’il n’est pas précisé exactement comment les NFT seront utilisé dans les futurs jeux à paraître, toute les hypothèses les plus folles peuvent être envisagés : des mods tokenisés, des accessoires, des objets uniques, donc rares et chers …. Mais au delà de l’aspect purement spéculatif, les éditeurs de jeux doivent encore trouver une valeur d’usage plus poussée pour l’intégration des NFT dans les jeux vidéos et adopter une vision à moyen et long terme. Par exemple, un objet pourra-t-il être utilisable et transférable sur plusieurs jeux, multiplateforme, voire même multi-éditeurs ? Quoiqu’il en soit, la technologie des NFT est en train de révolutionner le secteur du jeu vidéo.

Le métavers

Mais la tendance qui bouleverse vraiment le monde des jeux va au-delà du « play-to-earn » et a des implications bien au-delà des jeux traditionnels : le métavers, un espace numérique partagé qui combine réalité virtuelle et physique.
Nombreux sont ceux qui voient dans le métavers l’avenir des interactions en ligne et la prochaine étape de l’Internet. Mark Zuckerberg a récemment annoncé le changement de nom de Facebook en Meta, et l’intention de l’entreprise de devenir « une entreprise de métavers ». Meta prévoit de devenir un espace virtuel combinant les domaines du travail, du divertissement et de l’interaction sociale.
Mais plus encore, c’est l’arrivée prochaine d’Apple avec son casque VR qui fera entrer pleinement le métavers dans les usages et les foyers.

Mais quel est le rapport entre le metavers et les NFT ? D’après Marc Zuckerberg, la vie privée, la sécurité et l’interopérabilité doivent être intégrées dans le métavers. Plus nos vies se déplacent en ligne, plus nous aurons besoin de moyens sûrs pour prouver la propriété de nos identités et de nos actifs numériques. Et c’est là que les NFT entrent en jeu.

Imaginez le métavers comme le monde réel, mais numérique. Vous pouvez interagir avec d’autres personnes, explorer, faire des achats et relever des défis. Ce que les NFT permettent dans cet espace, c’est la même non-fongibilité des actifs que dans le monde réel.
La valeur des biens dépend de leur rareté et de leur utilité. Les NFT permettent aux créateurs d’introduire la rareté et l’utilité dans le metaverse, ce qui signifie qu’un système économique unique peut s’y développer.

Decentraland et Sandbox, deux entreprises leaders dans le domaine des métavers, utilisent les NFT précisément à cette fin, en symbolisant tout, des noms d’utilisateur aux vêtements de jeu en passant par les biens immobiliers. Et d’après ce que l’on peut voir, Twitter et Facebook (Meta) prévoient de leur emboîter le pas.

Prenons l’immobilier, par exemple. Dans Decentraland, les biens immobiliers sont limités et peuvent être possédés en tant que NFT. Tout comme dans le monde réel, le terrain que vous achetez en Decentraland vous appartient. Vous pouvez en faire ce que vous voulez : construire une maison, une entreprise, une galerie d’art ou y placer des panneaux publicitaires pour rentabiliser votre espace. Et comme dans le monde réel, votre terrain n’a pas seulement de la valeur en raison de son utilité pour vous, mais aussi en raison de sa rareté et de son utilité potentielle pour d’autres personnes. Cela signifie que plus l’intérêt pour une zone est grand, plus la propriété dans cette zone prend de la valeur. Des éléments comme l’emplacement, la superficie en pieds carrés et les tendances du marché influent sur la valeur des biens. Et comme vous êtes propriétaire du bien en tant que NFT, vous pouvez le vendre avec un bénéfice et transférer la propriété à quelqu’un d’autre.

C’est la raison pour laquelle Republic Realm a dépensé près d’un million de dollars pour acquérir un grand terrain sur Decentraland. Il s’agissait d’une zone très fréquentée et l’entreprise souhaitait tirer parti de la fréquentation du jeu pour construire un centre commercial virtuel. Ils louent maintenant des magasins dans ce bloc de terrain, qu’ils ont appelé le Metajuku Shopping District.

Avatars et images de profil NFT

Les projets de photos de profil et d’avatars en NFT comptent parmi les plus réussis de l’histoire des NFT. Et tout a commencé en 2017 avec la sortie des célèbres CryptoPunks. Quelques 10 000 NFT CryptoPunk ont été générés de manière algorithmique et distribués gratuitement en 2017 à toute personne intéressée possédant un portefeuille ETH. Autant dire, peu de personnes croyaient en ce NFT et prédisaient « No Futur » pour les CryptoPunks ! Or, cinq ans plus tard, le moins cher des CryptoPunks vaut plus de 400 000 $ et plus de 4 milliards de dollars ont échangé des mains sur la série NFT. 🤘

Aujourd’hui, vous pouvez repérer les CryptoPunks sur les pages Twitter de Jay-Z, Visa, Snoop Dogg et Odell Beckham Jr. et même sur le tapis rouge du Met Gala.

Les avatars NFT sont devenus bien plus qu’une simple série de JPEG. Pour des milliers de personnes, ils font office d’identité numérique et permettent d’accéder à des communautés très actives et d’en devenir membre. Beaucoup de ces communautés offrent des avantages à leurs membres, l’accès à des salons de discussion exclusifs sur Discord, et offrent les droits sur les images qu’ils achètent. En remplaçant votre image de profil sur Twitter par une icône NFT et en publiant un message à ce sujet, vous attirez les membres de la communauté qui vous accueilleront à bras ouverts, vous suivront et s’engageront avec vous.
Cette tendance des images de profil NFT ne montre aucun signe de ralentissement, et une annonce récente de Twitter ne devrait faire qu’accélérer sa croissance.

Partager l’image de marque avec la communauté

StereoheadZ

L’avantage des NFT par rapport à la création traditionnelle de propriété intellectuelle est que vous pouvez posséder une partie d’une marque plus large et en tirer profit. Les NFTs tels que Bored Ape Yacht Club et StereoheadZ permettent aux utilisateurs de créer leur propre art pour le groupe, apportant une nouvelle forme de créativité à une communauté d’artistes et de musiciens. Dans le cas du groupe NFTs de Jace Kay, les avatars des personnalités provenaient de la communauté et les paiements étaient reversés à ces artistes. Le fait qu’une rock star encore secrète fasse partie du StereoheadZ Music Club a également contribué à cette réussite.

Laisser le contrôle de la propriété intellectuelle d’une marque à une communauté pour la faire évoluer dans de nouvelles directions que la marque mère n’aurait jamais fait dans le passé ajoute de la valeur. L’utilisation d’une blockchain et de NFT offre des droits de revente primaires et secondaires, garantissant qu’un artiste est toujours payé pour l’utilisation future de son œuvre. Perdre un peu du contrôle d’une propriété intellectuelle permet la croissance et la créativité, et les artistes sont payés pour leur contribution et leur travail à chaque étape.

Jusqu’au milieu de l’année 2021, Bored Ape Yacht Club était quasiment inconnu et maintenant c’est l’une des plus grandes marques de NFT au monde, qui est même parvenu à séduire une grande marque comme Adidas au travers d’un partenariat.

Verrons-nous des sociétés comme Disney et de grandes marques partager leur propriété intellectuelle avec les communautés NFT ? A priori cela semble peu probable, mais ce type d’approche de co-branding dirigés par la communauté trouvera sa place même dans les entreprises qui se tourneront vers les communautés et les groupes NFT pour promouvoir de nouveaux produits. Une nouvelle forme de co-création en quelque sorte.

Fragments de NFT

Puisque certains NFTs sont hors de prix, pourquoi ne pas les diviser pour en acheter une partie ? Après tout, tout le monde ne peut pas aujourd’hui s’offrir un bitcoin entier, mais seulement une partie.Ainsi, une nouvelle tendance qui rend les NFT de grande valeur plus liquides et accessibles aux investisseurs est en train d’émerger : la fragmentation. Celle-ci consiste essentiellement à diviser un NFT en petits morceaux (jetons ERC-20) afin que les gens puissent acheter de petites parties d’un NFT coûteux.

Le plus simple est d’imaginer la fragmentation des NFT comme des actions d’une entreprise. Lorsque vous achetez une action, vous possédez une petite partie de cette société. De la même manière, en divisant un NFT en plusieurs morceaux, il est alors possible d’acheter une ou plusieurs part de celui-ci à un prix inférieur et accessible. Curieusement, diviser un NFT en parties de jeton non fongible rend ces parties … fongibles, ce qui signifie qu’ils peuvent être échangés ou remplacés par un article identique !

Pour revenir à l’analogie des actions d’une entreprise, bien qu’il n’existe pas d’entreprise identique avec laquelle Microsoft puisse être échangée, vos actions Microsoft sont les mêmes que celles de Bill Gates, même si vous en avez certainement moins.

Si les sociétés et les NFT ne sont pas fongibles, les actions de sociétés et les fractions de NFT le sont.

Le célèbre mème Doge a été acheté en tant que NFT pour 4 millions de dollars au début de l’année 2021. Son propriétaire a ensuite fractionné le NFT en milliards de pièces, permettant aux utilisateurs d’acheter leur participation dans Doge pour moins d’un dollar.

Qui veut un morceaux de doge ? Les investisseurs peuvent voter sur les décisions futures concernant le NFT, échanger des fractions de $DOG et posséder un morceau de l’histoire d’Internet.

Même les tableaux tokenisés se retrouvent découpés – virtuellement s’entend- en morceaux : un tableau de Picasso a été fractionné sous forme de NFT, permettant à 4 000 enchérisseurs chanceux d’acquérir une partie de la propriété de l’œuvre « la fillette au béret ».

Après tout, Picasso était un adepte du cubisme, alors quoi de plus normal que de découper son tableau en cases ?

NFT et les beaux-arts

Il se trouve en effet que dans le domaine de l’art, les NFT ont su trouvé de nombreuses applications depuis quasiment les débuts de l’existence de cette technologie. Ainsi, ce secteur a été largement investi par les NFT, tant dans la création que dans les façons de commercialiser l’art, d’une part pour accroître le marché et aussi pour le démocratiser et le rendre plus accessible à tous. Et en matière d’intérêt, on constate que le marché des crypto-arts continue de progresser et serait estimé aujourd’hui à 41 milliards de dollars.

NFT : un nouveau support pour l’Art

Ainsi, au cours de l’année 2021, Justin Sun, fondateur de la plateforme cryptographique TRON, a acheté pour 30 millions de dollars d’œuvres de Picasso, de Warhol et de Beeple et les a transformées en NFT, un moyen infaillible de capter l’attention du monde de l’art.

Un fonds NFT achète un Picasso, « femme nue couchée au collier »

Nous estimons que 50 % des artistes et des œuvres d’art de premier plan dans le monde seront enregistrés comme NFT au cours de la prochaine décennie. Et c’est là que JUST NFT peut entrer en jeu.

Justin Sun

Si Sun s’avère avoir raison, alors il est probable que nous ne verrons pas seulement de nouvelles œuvres d’art numériques créées et vendues en tant que NFT, mais aussi des galeries et des fonds privés créant des œuvres d’art jumelles numériques.
Des QRcodes pourraient apparaître à côté de chaque tableau dans les galeries pour vérifier leur authenticité. Les investisseurs en art pourraient exiger des NFT en même temps qu’ils achètent des œuvres d’art classiques. Des galeries virtuelles pourraient accompagner celles du monde réel, permettant aux gens de visiter le Louvre dans le métavers.

Ventes aux enchères et galeries dans le Metavers

Sotheby’s, la maison de vente aux enchères d’œuvres d’art vieille de 250 ans, s’est déjà engagée dans cette voie. Elle a récemment lancé son propre métavers, où elle présente les œuvres d’art NFT qu’elle a à vendre et organise des ventes aux enchères.

Leur dernier événement, Natively Digital 1.2, a généré un chiffre d’affaires de 18,6 millions de dollars…

Bouleverser l’art en créant des NFT

« L’art est explosion », dit Deidara, personnage dans Naruto. Et si cela s’appliquait à l’univers de l’art avec les NFT ? Dans le secteur de la blockchain, de la cryptomonnaie et des NFT, « brûler » signifie détruire. Brûler un NFT est généralement utilisé pour créer une rareté et augmenter la valeur d’autres NFT.
En 2021, la société de blockchain Injective Protocol a porté la combustion de NFT à un nouveau niveau. Ils ont acheté une œuvre d’art de Banksy de 95 000 $ intitulée Morons, et l’ont littéralement brûlée. Ils ont filmé la combustion de l’œuvre d’art et l’ont vendue comme un NFT.

Brûler l’oeuvre physique originale, filmer le tout et créer un NFT de cette destruction : une nouvelle forme d’art ?

Les NFT ouvrent également la voie à la créativité artistique. On a ainsi vu depuis plusieurs mois émerger de nouvelles formes d’art et l’arrivée de tout nouveaux artistes. Au delà de la technologie qu’ils apportent, les NFT sacralisent les évolutions sociétales et les nouveaux enjeux. Une nouvelle forme d’art contemporain ?

« Very Art », une création de Beeple
Deekay Kown, motion designer sud coréen devenu artiste dont les oeuvres tokenisés se vendent à prix d’or sur SuperRare

Intelligence Artificielle et NFT

Avec la blockchain, l’intelligence artificielle est depuis un moment annoncée comme étant l’une des prochaines révolutions technologiques. Dès lors il n’est donc pas surprenant que les deux se combinent pour créer de nouvelles tendances..

L’art généré par l’IA

L’un des domaines d’application de l’Intelligence Artificielle est désormais la possibilité de créer des NFT artistiques, indépendamment d’une intervention humaine.
Certes, il ne s’agit pas d’un phénomène nouveau. En 2018, Obvious Art a vendu une œuvre d’art créée par une IA appelée GAN chez Christie’s pour plus de 400 000 dollars. Mais l’introduction des NFT a rendu la valeur des actifs numériques largement reconnue, et aujourd’hui, de nouveaux projets d’Intelligence Artificielle engendrent chaque jour de nouvelles œuvres d’art sous la forme de NFT.

Cette œuvre d’art, Arlequín, a été créée par une IA appelée Alicia.

Alicia a étudié plus de 9 100 peintures d’artistes renommés, effectuant 300 000 itérations de calculs complexes pour comprendre les motifs et les techniques des artistes. C’est ainsi qu’est né Arlequín, l’un des nombreux tableaux uniques créés par Alicia. Celui-ci a été acheté en tant que NFT pour un peu plus de 400 $ (0,1 ETH) sur la plateforme AI Made Art.

Cela peut paraitre difficile à comprendre pour les personnes réfractaires à la technologie. L’œuvre d’art est non seulement numérique et stockée sur la blockchain, mais elle a également été créée par une intelligence artificielle…

iNFT

La deuxième grande tendance de l’Intelligence Artificielle appliquée aux NFT est celle des NFT intelligents (iNFT). Les iNFT sont en fait des NFT dotés d’une personnalité IA. Vous pouvez avoir des conversations avec eux, ils peuvent apprendre de nouvelles choses et changer de personnalité, et ils vivent sur la blockchain. Alethea AI est à l’origine du phénomène iNFT. Ils ont vendu l’iNFT ci-dessous, Alice, pour près de 500 000 dollars chez Sotheby’s.

Alethea AI a récemment reçu 16 millions de dollars de financement de la part de grands acteurs de l’espace NFT. Ils ont utilisé cette somme pour créer leur propre métavers appelé Noah’s Ark, rempli d’iNFTs. Ils prévoient d’y introduire un nouveau modèle de revenu appelé « entraîner pour gagner » qui permet aux joueurs d’entraîner leurs iNFT à devenir plus intelligents et de gagner de l’argent en participant à des « Battle of the minds ».
Ces iNFTs pourraient un jour être déposés dans d’autres métavers comme Sandbox et Decentraland, où les utilisateurs pourraient interagir avec eux comme s’ils étaient d’autres joueurs dans le jeu.

À l’avenir, votre iNFT pourrait vivre dans votre maison virtuelle dans le métavers de Facebook. Lorsque vous n’êtes pas en ligne, vos amis pourraient venir dans votre maison virtuelle pour parler à votre IA personnelle, qui est imprégnée de votre personnalité. Elle leur expliquera où vous êtes et leur racontera un peu ce que vous avez fait dernièrement. La prochaine fois que vous vous connecterez, elle vous attendra et vous dira que Paul vous a rendu visite et vous a demandé des nouvelles de votre famille.

Des jumeaux numériques de produits

Tous les produits de consommation – qui ne peuvent pas être mangés – dans les 10 prochaines années auront des jumeaux numériques. Ils auront des NFT.

William Quigley, cofondateur de Tether

De quoi s’agit-il ? Un jumeau numérique est en fait une copie numérique d’un produit ou d’un actif physique. Il permet essentiellement d’enregistrer numériquement la propriété d’actifs physiques. Mais pourquoi quelqu’un aurait besoin d’un NFT d’un article alors qu’il en possède la version physique réelle ? Et si la réponse était pour s’assurer que le bien en question est un bien un vrai, et non un faux, une copie ou un ersatz.

L’idée peut paraitre saugrenue, mais le commerce mondial de contrefaçons représentait 3,3% du commerce mondial total en 2019 selon l’OCDE. Un rapport récent a révélé que jusqu’à 20 % de tous les tableaux détenus par les musées pourraient être inauthentiques, trompant experts et musées d’arts. Dans l’espace des baskets, ce problème est si important que StockX, une plateforme de vérification et de revente de baskets, est évaluée à près de 4 milliards de dollars. Et ce problème n’est pas restreint à l’art ; le secteur du textile est également touché, notamment celui très prisé des speakers. En effet, ce problème est si important que StockX, une plateforme de vérification et de revente de sneakers, a été évaluée à près de 3,5 milliards d’euros l’an dernier.

En même temps que le volume de production et de vente de produits contrefaits se développe, la qualité des produits contrefaits s’est considérablement améliorée par rapport à ce qu’elle était auparavant, et ce dans pratiquement tous les secteurs. L’histoire et l’authenticité d’un article du monde réel sont toujours incertaines, surtout lorsqu’il est acheté auprès de revendeurs. Certes, les nouvelles chaussures que vous avez achetées sur eBay ressemblent à des Nikes, mais si vous ne les achetez pas directement auprès de Nike, comment pouvez-vous en être certain ? En bref, il est de plus en plus difficile de distinguer les vrais biens des faux.

La solution ? Les NFT jumeaux numériques. Avec les NFT jumeaux numériques, les objets physiques seraient liés à un NFT et stockés sur une blockchain décentralisée qu’il est quasiment impossible de manipuler.
Là encore, les NFT ne sont pas les objets physiques, mais un outil de vérification de ces objets. Pensez-y comme un reçu ou un certificat d’authenticité sécurisé, accessible au public et contenant l’historique complet de l’objet.

Prenons l’exemple d’un NFT, le CryptoPunk 3348. Nous pouvons voir qui en a été le premier propriétaire, qui a fait des offres dessus, ainsi que la personne qui l’a acheté d’occasion pour 43 $ en 2019.

Historique des transactions d’un NFT CryptoPunk

Imaginons maintenant que ce même type d’enregistrement existe pour les objets physiques. Cela changerait complètement les marchés de la revente.
Ainsi, lorsque Nike fabrique des chaussures, elle pourrait leur associer des NFT. Lorsque vous achèterez une paire de chaussures, vous recevrez non seulement les chaussures, mais aussi le jumeau numérique NFT. Vous pouvez ensuite vendre les chaussures et le NFT à quelqu’un d’autre, qui peut clairement voir l’historique complet du produit.

Des marques comme Nike et Louis Vuitton ont déjà pris le train du NFT pour lutter contre des contrefacteurs de plus en plus sophistiqués.
De leur côté, LVMH, Prada et Cartier se sont associés pour créer leur propre blockchain sur mesure, Aura, qui est utilisée pour symboliser la propriété des produits de luxe du monde réel. Ils misent beaucoup sur les NFT avec Aura, et le service pourrait bientôt remplacer la norme actuelle des certificats d’authenticité.

Nike a breveté son propre système de vérification basé sur la blockchain, appelé CryptoKicks. D’après le brevet, CryptoKicks ne permettra pas seulement de vérifier la propriété dans le monde réel, mais pourrait également agir comme un jeu NFT, permettant aux utilisateurs d’élever, d’acheter et de vendre des chaussures.

Des Cryptokitties aux CryptoKickies, il n’y a un qu’un pas.

Les NFT et la santé

Les data sont aujourd’hui l’actif le plus précieux de l’économie numérique. Mais la plupart des personnes ont très peu de moyens de monétiser réellement leurs données personnelles. Or la société Aimedis a cherché à améliorer cela en créant la première place de marché de NFT médicaux et scientifiques au monde, permettant d’acheter et de vendre des données médicales sous forme de NFT.

Grâce à Aimedis, les patients peuvent transformer leurs données médicales en NFT pour les vendre aux entreprises pharmaceutiques. Les patients peuvent ainsi s’approprier et monétiser leurs informations médicales personnelles, offrant de nouvelles sources de revenus à ceux qui sont prêts à y participer.

Mais les NFT médicaux sont encore plus étranges. La start-up Engin, basée à Singapour, a créé un projet NFT appelé Health Hero, dont la mission est simple : apporter la santé et le bonheur (vaste programme !) à plus d’un milliard de personnes. Et pour y parvenir, elle a crée des NFT de bien-être (W-NFT, acronyme de Well-being NFT) dans une dynamique de jeu play-to-earn.
Lorsque vous vous inscrivez à Health Hero, vous recevez un W-NFT que vous associez à des dispositifs de suivi et à des applications comme Apple Health, Google Fit et FitBit. En faisant de l’exercice, en méditant et en mangeant bien, vous pouvez faire grandir et développer votre W-NFT, en lui donnant de nouvelles caractéristiques uniques et en le rendant de plus en plus rare. Ces W-NFT peuvent ensuite être achetés et vendus, donc plus vous faites de l’exercice, plus votre W-NFT devient rare et précieux. Et, bien sûr, ils ont leur propre métavers, Health Hero City. La boucle est bouclée.

Des cartes à collectionner NFT avec des statistiques sur la santé.

Deloitte prédit que la technologie blockchain pourrait transformer les soins de santé en « plaçant le patient au centre de l’écosystème des soins de santé et en augmentant la sécurité, la confidentialité et l’interopérabilité des données de santé ».

Compte tenu des problèmes actuels liés à la contrefaçon des pass sanitaires et des préoccupations concernant les vulnérabilités du stockage centralisé de données médicales sensibles, les NFT et la blockchain pourraient bien être de plus en plus intégrés à la médecine et à la santé dans les années à venir.

NFT et Finance

Au troisième trimestre de 2021, le volume des ventes de NFT était estimé à 10,7 milliards de dollars. Une telle somme ne se dépense pas sans capter l’attention du monde financier. Le marché des NFT est évalué à des milliards de dollars, mais les NFT sont des actifs spéculatifs et non fongibles. Comme dans l’immobilier, vous ne pouvez pas gagner de l’argent avec les NFT simplement en les achetant et en les conservant. Ils doivent être vendus et circuler sur le marché pour que l’économie des NFT fonctionne et que les investisseurs en profitent.
De nouveaux services permettent cela en utilisant les NFT comme garantie pour les prêts. Tout comme le fractionnement, cela permet aux investisseurs NFT de récupérer la liquidité de leurs investissements sans pour autant en sacrifier la propriété.

Supposons que vous ayez un NFT d’un million de dollars dans votre portefeuille numérique, mais pas d’argent en banque. Vous voyez une opportunité d’investissement qui, selon vous, vous rapportera des revenus fiables, mais vous n’êtes pas prêt à vous séparer de votre précieux NFT. Des services comme Drops vous permettent de contracter des prêts en mettant vos NFT en garantie. Cela fonctionne comme une hypothèque : vous tirez parti de l’actif que vous possédez pour créer des liquidités.

Le monde des crypto-monnaies et de la finance décentralisée est en plein essor, et les NFT sont définitivement devenus un objet de spéculation important :

  • Parmi les spéculations sur l’avenir des NFT dans la finance, on peut citer les affirmations selon lesquelles les NFT pourraient résoudre les problèmes de financement des longues chaînes d’approvisionnement…
  • De nombreuses sociétés de capital-risque se consacrent désormais exclusivement aux investissements dans les projets NFT et le Web 3.0.
  • Même Visa entre sur la scène des NFT. Elle a dépensé 150 000 dollars pour acquérir un CryptoPunk et a annoncé qu’elle allait « préparer le terrain pour permettre l’adoption des NFT et d’autres actifs à l’avenir ».

Blockchain, NFT, sites web et application : plus de scalabilité

Le plus gros problème actuel pour les NFT est l’énorme empreinte carbone générée pour en créer un. Une seule transaction sur la blockchain Ethereum consomme autant d’énergie qu’un foyer classique pendant un jour et demi. Les choses sont en train de changer et le déploiement progressif d’Ethereum 2.0 en 2022 va permettre de pallier ce problème. Ethereum 2 réduira les frais, offrira un rendement plus élevé et augmentera la valeur des NFT créés sur la blockchain.

L’évolutivité est un sujet brûlant dans le monde de la cryptographie. Alors que l’adoption des crypto-monnaies et des NFT monte en flèche, les leaders d’opinion de l’espace cryptographique craignent que les blockchains ne soient pas en mesure de gérer l’augmentation du stockage des données et du volume des transactions.

Au delà de la résolution de la scalabilité de la technologie blockchain, se pose aussi celui de l’évolutivité des sites web et des applications. Tout comme les blockchains, les sites Web et les serveurs ne sont pas extensibles à l’infini. Les sites Web ont des capacités, et de nombreux nouveaux projets NFT sont confrontés au problème de l’impossibilité de faire évoluer leurs systèmes pour répondre à la forte demande de NFT.

Avec l’intérêt grandissant pour les NFT, on a constaté l’an dernier plusieurs plantâtes de sites internet lors de ventes de NFT :

C’est en quelque sorte la rançon du succès pour ces entreprises qui constatent impuissantes que l’intérêt pour les NFT dépasse trop souvent la capacité de leurs sites Web. Les clients s’attendant à ce que les produits soient mis en vente de manière équitable, ordonnée et sans problème, les entreprises NFT cherchent de nouveaux moyens de contrôler les pics de trafic qui accompagnent les mises en vente NFT.
Et pour faire face à la gestion du trafic, les salles d’attente virtuelles proposées par des entreprises comme Queue-IT sont la réponse apportée à ce type de problème.

Avec une salle d’attente virtuelle, lorsque la capacité d’un site ou d’une application est dépassée, les visiteurs sont redirigés vers une salle d’attente de marque sur un autre serveur à l’aide d’une redirection 302. Ils sont ensuite renvoyés vers le site Web selon le principe du premier arrivé, premier servi, ce qui permet aux sites Web de contrôler le trafic en ligne et de créer une expérience utilisateur transparente.

file d’attente sur la place de marché NBA Top Shot

Des places de marché comme NBA Top Shot, DraftKings et Sandbox ont mis en place des salles d’attente virtuelles pour gérer leur trafic et s’assurer que leurs déploiements NFT se déroulent de manière équitable et sans heurts.

file d’attente Sandbox

Au fur et à mesure que les NFT seront adoptés par les grandes entreprises et les célébrités, et qu’ils continuent à faire les gros titres et à perturber les grandes industries, la demande de NFT continuera d’augmenter.

Et tandis que les développeurs travaillent d’arrache-pied pour que les blockchains puissent s’adapter à cette demande, de nombreuses entreprises NFT n’abordent pas la question de l’évolutivité de leurs propres services Web.

Conclusion : quel avenir pour les NFT ?

L’a technologie des NFT et ses domaines d’applications évoluent rapidement. Au moment même où nous publions cet article sur les tendances NFT, de nouveaux projets de NFT apparaissaient chaque jour. Du gouvernement métropolitain de Busan, en Corée, annonçant une conférence sur les NFT, au Conseil international du cricket lançant des NFT pour le cricket, en passant par CoinRunners qui finance un film en vendant des NFT.

Les quelques tendances constantes des NFT au cours de l’année écoulée sont leur croissance régulière, l’intérêt croissant qu’ils suscitent et leurs applications toujours plus nombreuses.
L’avenir que ces tendances dépeignent est intéressant. Alors que de nombreuses personnes s’inquiètent des implications du métavers et de la montée de l’IA, c’est un avenir plein de possibilités et les marques peuvent bénéficier des NFT, du métavers et du web 3.0 pour mieux engager leurs consommateurs.

C’est un avenir qui comble le fossé entre les consommateurs et les créateurs, qui donne de la valeur et de la sécurité aux actifs numériques et qui, pour le meilleur ou pour le pire, va bouleverser le monde.

Chez Vingt Deux, nous recevons de plus en plus des demandes pour des besoins de communication sur le lancement de NFT. Nous vous partagerons prochainement les différents projets NFT que nous accompagnons.

Partager

Articles similaires

Ce que le succès de Reddit avec les NFT peut apprendre aux marques sur le marketing Web3
En trois mois seulement, Reddit a embarqué 2,5 millions de portefeuilles de crypto-monnaies sur sa place de marché NFT, sans jamais utiliser le mot « NFT ».
NFT : la nouvelle révolution musicale ?
Et si le web 3.0 venait au secours de l’industrie musicale ? En quoi les NFT peuvent-ils changer la façon de produire, vendre et consommer de la musique ?
Marques & Entreprises : repenser l’objectif des NFT
Malgré la volatilité du marché des cryptomonnaies, la popularité du NFT a explosé et sa possession a doublé entre 2021 et 2022. De nombreuses marques considèrent les NFT comme de simples produits de collection. Mais ils peuvent être bien plus que cela…