Rebranding 2021 : les marques qui ont changé de logo et d’identité (2ème partie)

Au programme

Suite de notre article paru en juin 2021 sur les refontes de marques et changements d’identité graphique, refonte de logo réalisée cette année.

Disneyland Paris

Disney n’est pas étranger aux techniques marketing de l’Easter egg , et son dernier logo le prouve. Le parc à thème Disneyland Paris atteignant son 30e anniversaire l’année prochaine, a annoncé ses célébrations avec une vidéo sur les réseaux sociaux qui présentait un nouveau logo d’anniversaire magique avec de multiples significations.

La courte vidéo présente d’anciennes séquences du parc à thème et révèle que les célébrations commencent au cours du mois de mars 2022. Cependant, si vous regardez le clip jusqu’à la fin, Disneyland Paris présente son logo anniversaire du chiffre 30 qui se retourne astucieusement pour révéler les célèbres oreilles de Mickey Mouse ! 🐭

https://www.instagram.com/p/CTebHXIo9Y3

Le design a fait fureur sur les médias sociaux, le logo ayant été ajouté à la page Reddit de DesignPorn et les fans inondant les posts de Disneyland Paris de milliers de commentaires. Cependant, il semble que certains utilisateurs n’aient pas vu l’intelligence du design au premier coup d’œil, ce qui a donné lieu à des commentaires très amusants.
Un fan sur Twitter a souligné qu’il préférait le logo du 30e anniversaire à celui du 25e. Néanmoins, nous adorons la simplicité de ce design qui intègre à la fois le chiffre 30 et fait un clin d’œil aux origines de Disney avec les oreilles de Mickey Mouse.

Clermont-Ferrand

Comment ne pas citer la refonte de l’identité graphique de la ville de Clermont-Ferrand, où notre agence est basée ! Alors, non nous n’avons pas participé à l’appel d’offres pour la refonte du logo et de l’identité graphique, et nous nous garderons bien de juger (publiquement) les différentes propositions. Quoique ….
Toujours est-il que la ville de Clermont-Ferrand avait retenu trois propositions d’agences et a souhaité faire intervenir l’avis du public. Hélas, les réseaux sociaux ont beaucoup changé, et en 2021, la co-création et les appels à sondage et vote vire vite au pugilat, chacun exprimant ses griefs… Résultat un nombre de participants relativement faible au final avec un peu moins de 1000 votants pour choisir un logo qui n’a pas remporté un succès populaire …

Nous ne jugerons pas la qualité du logo (félicitations à l’agence clermontoise qui a remporté le concours) mais le fait que le fait de faire appel au vote du public dans le contexte actuel ne pouvait qu’amener au pugilat et ce quelqu’ait été la qualité intrinsèque du travail en amont. En 2021, faire appel au web collaboratif n’est pas (plus ?) forcément une bonne idée.

Les voies lyonnaises

Restons en région Auvergne-Rhônes-Alpes, et allons voir du côté de Lyon, dont le nouveau réseau cyclable lyonnais Les Voies Lyonnaises a révélé une identité  » inclusive « , avec un logo mettant l’accès sur la fluidité des transports. Cette nouvelle ‘infrastructure cyclable couvrira 250 km de voies express sur 12 itinéraires, reliant la banlieue au centre-ville. Les travaux de construction ont débuté à l’automne 2021, et la première phase de développement devrait s’achever en 2026. D’ici 2030, le réseau devrait s’étendre sur 320 km.

Le naming du concept est également important puisque le nom joue sur le double sens sémantique (voie) et phonologique (voix). Et son acronyme VL permettra aussi à moyen et long terme de rentrer dans les usages courants.

L’identité graphique a été conçu et pensée à moyen et long terme, en commençant d’abord par le logo comme point de départ. En raison de la longue durée de construction du projet – il ne sera achevé qu’en 2030 – il a fallu anticiper en créant un logo qui (on l’espère pour eux) est susceptible de durer de nombreuses années. En outre, rien n’indiquait à l’heure actuelle que dans dix ou douze ans, il n’y aura pas que des vélos sur l’infrastructure, mais aussi des scooters ou des choses qui n’ont pas encore été inventées. Ainsi, le symbole devra potentiellement prendre des significations autres que celle de la bicyclette, ce qui signifie qu’il a fallu faire attention à ne pas ajouter trop de détails d’identification tels qu’une pédale ou un cycliste. En outre, une référence à la lettre « L » (pour Lyon) est également dissimulée dans le dessin. Les lignes du logo ont servi de base au reste de l’identité, où les courbes apparaissent sur des affiches, des cartes et des illustrations.

Badabulle

Badabulle est une marque de produits de puériculture crée en 2016 au sein du groupe Babymoov (encore une société de Clermont-Ferrand !!). A l’origine il s’agissait d’une marque distribuée en GMS, c’est à dire en hyper et supermarchés, destinée à dépoussiérer les rayons un peu mièvres de la grande distribution. Très vite, la marque a su se faire une place en grandes surfaces de part un positionnement de marque futée et une communication maligne et opportuniste. Son développement s’est poursuivi au sein des autres canaux de distribution, magasins spécialisés et internet, tout en conservant un positionnement produits axé sur un rapport qualité/prix très favorable aux consommateurs. Différents rebrandings ont eu lieu, notamment pour faire vivre les deux marques au sein du même groupe, en cherchant à conserver un positionnement accessible pour ne pas faire de l’ombre à la marque ombrelle Babymoov positionné sur le pretium accessible.

Et tout récemment la marque a revue sa copie pour rompre avec son passé, d’un point de vue visuel tout d’abord. Exit les couleurs pétillantes et acidulées des précédentes chartes graphiques, au profit de couleur pastels plus passe-partout.
Petit bémol, le choix de l’utilisation de l’étoile dans le logo risque de créer une confusion avec une autre marque – américaine – de puériculture : Tommee Tippee. Cela n’a l’air de rien, mais les marques de puériculture ont une durée de vie relativement courte en terme d’identification et de mémorisation auprès des jeunes parents, et il est important de présenter des éléments différenciant, surtout dans un secteur où produits et marques tendent souvent à se ressembler.

La baseline a aussi évolué : de fun et futée, à drôlement futée, la marque cherche désormais à vouloir témoigner aux parents primipares et multipares sa promesse de marque exprimée par la baseline « grandir sous une bonne étoile ».

Volvo

Après les nombreux rebranding de marques automobiles en 2020, c’est au tour du constructeur suédois d’actualiser son logo pour marquer son évolution vers une identité plus numérique et des ambitions connectées.

Nouveau logo « Volvo Iron Mark »

L’identité de Volvo devait « se moderniser, s’unifier et s’optimiser pour le paysage numérique dans lequel nos entreprises évoluent », explique .

Caroline Fransson, DIgital Brand Supervisor
Précédent logo Volvo en 3D, qui datait de 2014

Le logo remonte à l’époque où Volvo a commencé à fabriquer des voitures en 1926, apparaissant sur la première voiture Volvo l’année suivante. La combinaison du cercle et de la flèche diagonale symbolise « l’ancien symbole chimique du fer », selon le communiqué de presse de la marque. Le symbole représentait à l’origine la planète et le dieu romain Mars, ce qui l’associait au fer, car la plupart des armes étaient fabriquées en métal à l’époque, explique la société.

Le nouveau logo flat design de Volvo suit une tendance du design automobile de ces dernières années, les marques s’orientant vers un avenir numérique et électrique. La société a lancé son premier SUV entièrement électrique l’année dernière.

Euro 2024

La coupe d’Europe des nations s’est à peine terminée cet été, que les yeux sont déjà tournés vers la prochaine compétition européenne prévue en 2024. L’Euro 2024 est censé se dérouler en Allemagne et l’UEFA a décidé de déjà communiquer à ce sujet en dévoilant son nouveau logo. Le design a été révélé sur les réseaux sociaux, accompagné d’un spectacle de lumière spectaculaire à l’Olympiastadion de Berlin. L’EUFA a également publié une vidéo haute en couleurs sur l’unité et l’inclusion dans les jeux à venir pour annoncer la refonte du logo. La vidéo indique que « chacun est invité à apporter ses couleurs », ce qui explique pourquoi le nouveau logo est si vivant. L’UEFA ajoute également dans la vidéo : « Pour toutes les générations, toutes les voix et chacun d’entre nous, unis par le football ». Si l’on ajoute à cela les divers personnages de la vidéo, il est évident que l’UEFA essaie de créer un sentiment de diversité et d’inclusion. Cela n’a pas été forcément du goût de tout le monde, notamment des allemands qui lui ont reproché de ne pas être assez germanique dans ses couleurs, c’est à dire en utilisant les couleurs noir, rouge et jaune propre au drapeau allemand.

Logo du prochain EURO de football 2024

Ainsi, le nouveau logo joue sur les couleurs des drapeaux européens, ainsi que sur la forme de l’Olympiastadion de Berlin, où se dérouleront les Jeux. Et si le logo représente toujours l’Euro Cup comme les deux logos précédents, nous pensons que l’utilisation de couleurs vives et la nouvelle forme oblongue constituent une approche rafraîchissante du logo. Nous pouvons déjà l’imaginer sur les albums paninis et les maillots de football.

Et ballon sur le gâteau, il y a même un petit Easter ego dans ce logo : le o de « Euro » représente l’Olympiastadion ! 🏟

BBC

La BBC est une institution au Royaume-Uni. Son logo a été modifié plusieurs fois depuis l’introduction de carrés qui font que la BBC a peut-être l’un des logos les plus reconnaissables outre-Manche, avec ses trois boîtes emblématiques et sa police de caractères distincte. Mais le changement de marque « moderne » de la société de radiodiffusion a laissé l’Internet dans une confusion totale.
En effet, La BBC a annoncé en octobre 2021 la création d’une nouvelle entité de marque pour un certain nombre de ses chaînes et applications en ligne. La société de radiodiffusion a créé de nouveaux logos pour BBC iPlayer, Weather, Sport, News, Bitesize et Sounds. Tous les nouveaux logos présentent trois formes rectangulaires, comme le logo principal de la BBC. La BBC a également modifié les logos des chaînes BBC One, Two et Four.

Avec le rebranding de son univers, la BBC ne serait-elle pas tombée dans les mêmes travers qu’a connu Google en déclinant tous ses produits sans que l’iconographie utilisée ne permette de reconnaître leur identité et fonctionnalité intrinsèque ?

La BBC a annoncé les nouveaux logos sur sa propre page d’actus et a qualifié le changement de marque de « relooking moderne », après avoir affirmé que les designs précédents étaient « démodés » et « dépassés ». Selon la BBC, les nouveaux logos faciliteront la navigation sur des sites comme iPlayer.

Les chaînes de la BBC vont également faire peau neuve : les logos de BBC One, Two et Four vont subir de légères modifications de leur police de caractères afin de rester pertinents et rafraîchissants. Les nouveaux logos des chaînes ont été lancés en douceur au début de l’année aux États-Unis et au Canada. La BBC a déclaré que ces nouvelles marques de chaînes comporteront sa propre police de caractères.

Bien que la BBC ait chanté ses propres louanges, l’Internet n’a pas eu la même réaction à l’égard du changement de marque, et les utilisateurs ont pris Twitter et Reddit pour commenter les nouveaux logos. Sur Reddit, les nouveaux designs ont été ajoutés au fil de discussion « Crappy Designs », et les utilisateurs ont partagé leurs pensées sur les nouveaux logos. Un utilisateur de Reddit a déclaré : « Je ne serais pas capable d’identifier la signification des symboles sans les mots », ce qui, pour un logo, est un bien mauvais début. D’autres utilisateurs ont qualifié les logos d' »affreux » et de « désordre ». Certains comparent même le changement de marque de la BBC à celui de Google Workspace, lorsque les icônes de Google n’avaient apparemment plus rien à voir avec le produit réel.

Visa

Après Mastercard qui a fait évoluer sa marque et son logo en 2019, c’est au tour de Visa d’effectuer son rebranding. A l’instar de son concurrent Mastercard, la nouvelle identité de Visa sépare son symbole de marque de son nom. L’enjeu sous-jacent est que la nouvelle image de la marque Visa est plus qu’une carte de crédit.

Rebranding Visa : une identité de marque vers plus de modernité et d’inspiration.

Cet été, Visa a dévoilé une nouvelle identité pour rafraîchir son image et montrer qu’elle est plus qu’une simple carte de crédit en plastique. S’appuyant sur 60 ans d’histoire de la marque, la nouvelle identité ne s’éloigne pas trop de l’image de marque que nous connaissions jusqu’alors, mais exploite plutôt le caractère reconnaissable des couleurs bleu et or de Visa en séparant le symbole de la marque du mot-symbole pour créer deux actifs distincts.

Le symbole de la marque sera désormais utilisé seul, tout comme la marque Visa, qui a reçu un nouveau coup de peinture dans le processus. Cette mise à jour s’inscrit dans le cadre d’une campagne de marketing plus large qui comprend une série de publicités lancées durant les Jeux olympiques de Tokyo 2021.

Les gens pensent qu’ils « connaissent » Visa. Les consommateurs et les entreprises font confiance à la puissance de ces quatre lettres et la voient lorsqu’ils ouvrent leur portefeuille, paient un vendeur, entrent dans un magasin ou règlent leurs achats en ligne. Ce qu’ils ne voient pas, c’est comment ces quatre lettres font fonctionner le réseau le plus dynamique de personnes, de partenariats et de produits.

Lynne Biggar, vice-présidente exécutive et directrice mondiale du marketing chez Visa
Le lancement de la nouvelle identité s’accompagne d’une vidéo destiné à montrer combien Visa aide les entreprises et les commerçants dans le monde entier.

Facebook

Pas de panique : Facebook reste toujours Facebook. Il s’agit ici du groupe Facebook qui a changé de nom et d’identité, deux ans seulement après avoir modifié quelque peu sa charte graphique et son logo. L’enjeu pour le groupe Facebook est de mettre en avant son projet de l’internet du futur, le métavers en l’associant à sa nouvelle identité : Meta.
Et accessoirement, ce changement d’identité a aussi pour vocation de faire quelque peu oublier les récents déboires de Facebook du point de vue de la sécurité et des différentes polémiques quant à son algorithme.

Le groupe Facebook devient Meta

Plutôt malin comme changement de nom d’utiliser comme marque la première partie du mot qui va vite faire partie des enjeux de demain des entreprises cherchant à se positionner en leader sur cette technologie. Ainsi, on associe aisément que le métaverse, c’est Meta. Et d’un point de vue référencement naturel c’est encore mieux puisque le groupe de Mark Zuckerberg va rafler la mise en occupant directement les premières places notamment grâce à Google Suggest.

Ce rebranding en amène un autre : on ne parlera plus de GAFA, mais de GAMA avec Meta !

Le rebranding s’est poursuivi tout récemment en décembre avec son produit de réalité virtuelle Oculus Quest qui a changé de nom pour s’appeler désormais Meta Quest.

Le drapeau français

Aussi curieux que cela puisse l’être à le lire, la France a bien effectué, en partie, un rebranding. En 2015, l’Elysée avait bien déjà réalisé un changement de logo, qui n’avait pas forcément reçu un très bon accueil … Mais c’est un autre symbole de la République qui a été modifié dernièrement : le drapeau français.
Il est en effet très rare de voir un pays changer son drapeau, surtout sans l’annoncer au monde entier. Et il semble bien que la récente modification du drapeau français soit passée inaperçue, et ce depuis plusieurs mois.
Que les adeptes du grand remplacement et autres mous du bulbe se rassurent, il n’a pas été complètement changé et on n’y a pas ajouté quelque étoile ou croissant ou changé toutes les couleurs. Le drapeau français reste bien bleu, blanc, rouge, à la différence que la teinte du bleu a quelque peu évolué. Ainsi, le bleu du drapeau français a été ramené à sa teinte marine d’origine, en hommage à la Révolution française. Ce changement a été initié par le président Emmanuel Macron l’année dernière, lorsque des drapeaux arborant la nouvelle teinte marine ont été hissés au palais présidentiel. Le bleu avait été remplacé par un bleu plus clair en 1976, sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing, afin de correspondre au drapeau de l’Union européenne.

Quel est l’ancien drapeau ? Quel est le nouveau drapeau de la France ?

Le changement de drapeau n’a été annoncé au public que par le biais du livre « Elysée Confidentiel », expliquant que le président de la République a choisi pour les drapeaux tricolores qui ornent l’Élysée le bleu marine qui évoque l’imaginaire des Volontaires de l’An II, des Poilus de 1914 et des Compagnons de la Libération de la France libre.
Ce changement s’inscrit dans la continuité de la modernisation de l’identité graphique de la France, identité clarifiée dans la charte graphique officielle.

Buffalo Grill

Sans doute le changement de nom le plus WTF de l’année 2021 ! 😱
Alors certes le milieu de la restauration est en pleine souffrance depuis plusieurs mois avec les problèmes de la pandémie (preuve en est le rachat de Courtepaille par le même groupe que Buffalo), et certes l’image de Buffalo Grill était certainement un peu vieillissante. Mais on doute quelque peu de ce revirement de nom et d’identité de marque : Napaqaro (prononcez « nappe à carreau »). Ok, on aime beaucoup les calembours au sein de l’agence, mais je doute que ce jeu de mot soit suffisamment pertinent pour marquer une identité de marque de restaurant « à la française ». Abandonner l’univers américain des cow-boys, pourquoi pas, mais surfer sur le côté vintage des nappes à carreaux d’antan des restaurants ne risque pas d’insuffler un vent de modernité sur les 600 restaurants français.

Qui a osé ?

BMW

A l’instar de plusieurs constructeurs automobile, c’est en 2020 que BMW a changé de logo et d’identité graphique pour un style flat design et épuré. Pour autant, BMW n’abandonne pas complètement ses racines en matière de design. Ainsi, la marque allemande a révélé que ses voitures de la division « M » (Motorsport) arboreront un ancien logo de course de son passé, ainsi qu’une série de peintures rétro, pour marquer le 50e anniversaire de la division. L’ancien design est une version encore plus décorative du logo classique, avec trois demi-cercles colorés.

Ancien vs nouveau : le nouveau logo minimal de BMW (à gauche) et le design original BMW M de 1973 (à droite)

BMW rendra le nouveau badge anniversaire annoncé « standard sur ses modèles haute performance de la division M, y compris les M3 et M4, et il sera en option sur les M340i, M440i et autres modèles M. » Seules les commandes passées après janvier 2022 seront dotées du logo classique.

BMW explique sur son site que le logo « M », conçu en 1972, présente une palette de couleurs soigneusement étudiée : « Le bleu représente BMW, le rouge le sport automobile et le violet la combinaison unique des deux. »

BMW ayant rejoint des marques comme Nissan, Vauxhall et, en fait, presque toutes les marques de voitures dans la grande mouvance du flat design et de la sobriété, il est rafraîchissant de voir un logo résolument coloré recevoir un peu d’authenticité et amener un peu d’émotion.

Partager

Articles similaires

L’identité sonore dans la stratégie de marque
L’identité sonore est-elle le nouvel espace à conquérir pour les marques ? Doit-on intégrer une stratégie audio dans la communication de marque ?
Les logos commencent-ils tous à se ressembler ?
Du branding au blanding : pourquoi les logos ont-ils de plus en plus tendance à se ressembler ? Manque de créativité des agences ou demande des annonceurs ?
Rebranding 2022
Découvrez les refontes de marques les plus marquantes du 1er semestre de l’année 2022