Build in public : partagez au quotidien les coulisses de votre marque

Au programme

Le concept de « build in public » est la nouvelle tendance sur les réseaux sociaux. Les startups sont nombreuses à communiquer et à faire participer leur audience dans la construction de leur marque. Mais qu’est-ce que le « build in public » et comment ça marche ? Nous vous donnons des conseils pour réussir à construire sa marque en public.  

Aujourd’hui les consommateurs veulent de l’authenticité. Plus qu’une simple tendance, ils sont en quête de vérité et de transparence qui forcent les marques à communiquer autrement. Une communication plus sincère et engagée qui nécessite une transformation profonde dans les stratégies marketing des entreprises. Et c’est ce qu’on très bien compris les entrepreneurs ! Dès la genèse du projet, ils partagent en toute transparence (évidemment) l’évolution de leur marque. Ils documentent sur les réseaux sociaux chaque étape de leur produit, de la simple idée de départ au lancement officiel. Certains vont même plus loin en faisant participer les internautes dans la création du produit. Ces jeunes entreprises adoptent ce qu’on appelle le « build in public », autrement dit « construire sa marque en public. » 

Une recherche d’authenticité et de transparence chez les consommateurs

Que ce soit la conception du produit, le processus de fabrication ou encore les techniques d’organisation, les entreprises gardent secret toutes les étapes de production. Comme une formule secrète, rien n’est dit, rien n’est montré. Ils ne communiquent aux clients que sur le produit/service final. Les entreprises cachent donc leurs pratiques, notamment aux concurrents, mais elles oublient qu’elles cachent des éléments importants aux consommateurs. D’autant plus que les gens se rapprochent des marques ancrées dans la société et engagées dans une stratégie d’authenticité. 

En effet, l’heure n’est plus au secret mais à la révélation. Le consommateur veut tout savoir sur le produit, l’entreprise, le(s) fondateur(s), etc. Il veut être sûr de s’engager dans une marque qui partage les mêmes croyances, les mêmes valeurs et les mêmes comportements que lui. Il se tourne donc vers la recherche d’authenticité et de vérité. C’est pour cela qu’au-delà de cette simple tendance, les entreprises doivent opérer un véritable changement dans leur stratégie de communication. C’est là que le concept de « build in public » apparaît !

Build in public, construire un projet ensemble

Elles ont été les premières à l’adopter, les startups ont très bien compris qu’il fallait embarquer les consommateurs dans la création de la marque. C’est pourquoi, quand elles conçoivent un produit/service, elles exposent publiquement les étapes du projet sur les réseaux sociaux. Ce modèle permet aux consommateurs de voir le processus de construction depuis le début. Le fait de construire en public génère une plus grande transparence ce qui contribue à renforcer la confiance dans la marque. En dévoilant les aspects les plus importants du produit encore en production, les consommateurs suivent le projet de l’intérieur. Le build in public construit ainsi une relation de confiance sur le long terme entre les clients et la marque.

L’une des entreprises pionnières à avoir adopter ce modèle, c’est la startup anglaise Buffer qui publie le salaire de ses employés (et celui du patron aussi !) sur leur site internet. Si ça ce n’est pas une preuve de transparence ! En plus, l’objectif est de mettre fin au tabou sur les salaires et met l’accent sur une culture d’entreprise travailleuse et transparente. Le succès est au rendez-vous. 

Les salaires des employés de Buffer

Mais le build in public va bien au-delà ! Non seulement vous dévoilez les coulisses de votre projet, mais vous pouvez faire participer les consommateurs dans la construction de votre marque. Mais il ne suffit pas simplement de communiquer les backstages d’un shooting photo ou de montrer votre équipe en train de travailler. Le build in public c’est beaucoup plus. C’est faire participer vos clients dans le processus de construction

Par exemple, si vous communiquez dès la naissance de votre projet sur les réseaux sociaux, vous avez petit à petit une communauté qui se créé et qui achètera potentiellement vos produits dès sa sortie. En ayant cette base client, il est tout à fait possible de faire tester un produit ou un service à vos internautes pour qu’ils puissent faire des retours d’expériences. Les obtenir directement des internautes avant même le lancement d’un produit est inestimable. Plutôt que de mener des études de marché ou des focus group pour recueillir des informations, il suffit simplement de le faire tester à votre communauté pour améliorer le produit afin qu’il corresponde aux mieux aux besoins et aux désirs du public cible. En essayant le produit avant sa mise sur le marché, les clients se sentiront privilégiés par rapport aux autres et un lien fort et intime se créé entre l’entreprise et ses clients. Tester pendant la phase Alpha et/ou Beta, c’est aussi voir s’il existe bien un marché, d’ajuster dès le départ le produit à l’offre et de s’assurer que votre offre soit parfaitement alignée avec votre cible. 

La marque de cosmétique masculine Horace demande directement à ses clients de tester leurs produits. Sur leur site internet, un questionnaire en ligne est disponible pour pouvoir faire partie de l’équipe « testeurs ». Cette collaboration mise en place dès le lancement de la marque permet d’avoir des produits qui correspondent aux besoins des clients. Horace propose ainsi des cosmétiques qui plaisent réellement aux hommes ! 

À noter que le concept de « build in public » n’est pas vraiment nouveau… Le fait de tester ces produits en amont existait bien avant avec les focus group dans lesquelles on invitait les consommateurs à venir donner leurs avis sur les produits on en essayant de comprendre leurs habitudes de consommation. On remarque clairement que le processus de co-création ne date pas d’aujourd’hui mais qu’il a été simplement remis au goût du jour, en version plus « digitalisée ». Le « build in public » est en quelque sorte la continuité de la démarche marketing des entreprises précédentes.

Horace recrute ses clients pour devenir testeur de la marque

Dans ce travail de co-construction, le consommateur n’est ni un simple acheteur, ni un simple spectateur mais un véritable acteur qui participe au processus de production. En prenant en compte ses commentaires et ses idées, il ne peut que se sentir impliqué et augmentera ainsi son désir d’utiliser le produit puisqu’il aura lui-même participé au résultat final. 

Le build in public, adoptez une stratégie marketing bien définie 

Maintenant que vous avez compris ce qu’est le « build in public » et ses enjeux, vous devez impérativement définir une stratégie marketing claire et définie. Ne vous précipitez pas comme c’est le cas de beaucoup d’entreprises qui foncent tête baissée. En effet, le problème est que beaucoup se concentrent uniquement sur le côté « partage » et « coulisses » des réseaux sociaux et passent à côté de beaucoup d’opportunités qu’internet peuvent leurs offrir. 

Pour construire sa marque en public, il faut, dans un premier temps, connaître vos valeurs et vos objectifs pour ainsi définir votre stratégie social media. Ensuite, vous devez déterminer les éléments que vous voulez dévoiler puisque vous allez exposer publiquement des informations que vous n’avez pas l’habitude de montrer et que les internautes n’ont pas l’habitude de voir. Vous ne devez pas perdre à l’esprit que les informations que vous divulguez sont des informations importantes, voire décisives pour l’avenir de votre marque. C’est pourquoi, il est primordial de maîtriser les contenus que vous allez publier sur les réseaux sociaux. 

Sachez qu’en tant qu’entrepreneur, il est tout à fait possible de partager votre aventure entrepreneuriale dès le début de votre projet. Racontez une histoire qu’un public peut suivre. Si vous créez un récit sur les réseaux sociaux au moment où vous avez eu l’idée, votre audience va suivre toutes les étapes de votre marque et une relation proche et très particulière entre votre communauté et vous va se faire. À travers votre histoire, vous montrez le côté humain derrière la marque et les consommateurs aiment ça ! Quand ils savent comment a été fait le produit et par qui, ils ne peuvent qu’avoir confiance en la marque.

En revanche, si votre marque est déjà lancée depuis un moment, il n’est pas trop tard pour construire votre marque en public. Vous pouvez vous inspirer des nouvelles marques pour créer de nouveaux produits et de nouvelles offres. 

Quelques conseils pour construire sa marque en public sur les réseaux sociaux 

Twitter

L’avantage de Twitter est que vous pouvez partager en direct le développement de votre marque. Montrez à vos followers des photos et des vidéos de produit pour qu’ils puissent commenter, faire des remarques et donner des idées. En créant cette interaction avec eux, votre communauté va se sentir impliquée dans le processus de construction et va augmenter le désir d’utiliser le produit. 

Instagram

Instagram reste le réseau social lorsque l’on est entrepreneur. Alors vous pouvez raconter votre histoire dès la genèse de votre idée en publiant régulièrement des photos et des vidéos de l’avancement de votre marque. Les stories sont un bon moyen pour interagir et récolter les avis de vos internautes et partager un aperçu des coulisses de votre entreprise. Le sondage, le quizz ou le live sont des fonctionnalités qui permettent de vous donner des retours et des idées en temps réel

Le Slip Français livre sur Instagram les dessous de fabrication. En story ou en IGTV, il explique le choix des matières, des couleurs, des formes, etc. Ils ont notamment créé une mini-série « Les dessous du slip » avec Adeline, la directrice du style. 

Linkedin

Le réseau social B2B par excellence, Linkedin permet de publier des contenus notamment corporate. Pour construire votre marque en public, le partage sur les chiffres d’affaires, les salaires, etc. sont des contenus qui fonctionnent bien. Par exemple, le fondateur de la startup Germinal, Grégoire Gambetto, partage régulièrement sur son compte perso les chiffres de son entreprise. Toujours sur un ton sincère et décalé, ses posts font l’unanimité !

Le fondateur de Germinal n’hésite pas à partager les chiffres de son entreprise

Podcast

Divisé en plusieurs épisodes, c’est un support idéal pour créer un récit et raconter au fur et à mesure l’avancement de votre projet. Les deux fondatrices de 17h10, la marque de vêtements éthique et responsable, ont créé leur propre podcast pour raconter le lancement de la marque. Pendant un an, elles racontent toutes les deux semaines l’avancée de leur projet. De l’idée de départ, en passant par la recherche d’un nom, à la mise en ligne du site, elles se confient sur les bons et les mauvais moments de la vie entrepreneuriale. 

Le podcast donne l’occasion de contacter des personnes influentes de votre secteur d’activité et de les inviter à participer à l’émission pour une interview. C’est un moyen idéal pour développer votre réseau. 

En conclusion, le concept de « build in public » répond à cette quête d’authenticité que recherche les consommateurs. En embarquant les consommateurs dans la création d’une marque, vous pouvez aussi bien dévoiler les coulisses de votre entreprise que faire participer vos clients. Il en résulte de meilleurs produits qui répond aux exigences du marché et de prendre un bon départ pour les entreprises.

Partager

Articles similaires

Marques & Entreprises : repenser l’objectif des NFT
Malgré la volatilité du marché des cryptomonnaies, la popularité du NFT a explosé et sa possession a doublé entre 2021 et 2022. De nombreuses marques considèrent les NFT comme de simples produits de collection. Mais ils peuvent être bien plus que cela…
Metavers : les marques sont-elles prêtes ?
Le métavers on en parle depuis des mois. Certaines marques sont entrées dans le Web3, d’autres attendent encore. Plus que jamais les entreprises doivent s’y préparer car ces univers virtuels sont bien une réalité !
Marketing sensoriel : comment faire ressentir sa marque dans le métavers ?
Les métavers ouvrent de nouvelles possibilités pour les activations marketing. Comment les marques sont-elles perçues et ressenties dans ces nouveaux univers virtuels ?