Le marketing de l’humour, ça passe ou ça casse

Au programme

Les marques ont bien compris que l’humour est un excellent moyen pour se démarquer et se faire connaître mais, il peut vite se retourner contre elles.

Être drôle. C’est un peu ce que veulent les marques. Il faut paraître « cool », « amusant » et « sympa » pour sortir du lot et séduire les consommateurs. Parce qu’être trop sérieux, c’est soit disant « ringard » et ça ne plait pas. Il est vrai qu’avec les réseaux sociaux et l’explosion du format vidéo, les marques peuvent se sentir en quelque sorte obligées de jouer la carte de l’humour pour satisfaire les internautes. Entre TikTok et les Reels d’Instagram, la plupart des vidéos sont publiées pour faire rire, pour se détendre et amuser. À cela, s’ajoute le contexte sanitaire, où après une année longue et difficile, les français ressentent le besoin de profiter et de se détendre. 

À noter aussi que les consommateurs sont bombardés de centaines et de centaines de messages publicitaires chaque jour. Que ce soit sur les réseaux sociaux, les campagnes d’affichage, les pubs à la télévision, à la radio, etc. Ils en reçoivent tellement qu’ils ne s’en rendent même plus compte. En plus, les quelques publicités qu’ils remarquent ont de très fortes chances d’être oubliées rapidement. 

Les marques ont alors tout intérêt à se démarquer. Quoi de mieux que l’humour pour sortir du lot ? Une campagne qui fait rire est une campagne qui va être relayée et va vite devenir virale. Les consommateurs partagent les choses qu’ils aiment, qui leur ressemblent et qui les font rire. Faire preuve d’humour peut s’avérer être une arme redoutable pour faire passer un message. Encore faut-il ne pas (trop) en abuser et savoir l’utiliser à sa juste valeur.

Être drôle, ça rapproche 

Au delà de vouloir se démarquer et être originale, l’humour est un moyen pour créer un lien avec son public. En content marketing, utiliser l’humour c’est se rapprocher de son public et oser se dévoiler. C’est créer ainsi une sorte de complicité entre la marque et sa communauté. Un client proche de sa marque est un client fidèle qui l’assume et qui la relaye à ses proches. En diffusant le message, il continue naturellement à la notoriété de la marque.

De plus, faire preuve d’humour dans sa communication peut avoir un réel effet positif sur votre entreprise, vos produits/services et potentiellement être un levier pour améliorer l’image de votre marque. Le risque est que votre publicité passe avant le produit, c’est-à-dire que le côté humoristique, certes va plaire aux consommateurs, mais sera trop mis en avant. Par conséquent, la publicité sera inefficace, le message ne sera pas compris et le produit/service passera inaperçue. C’est pourquoi, le consommateur peut apprécier une publicité, la partager, la liker, etc. sans pour autant aller jusqu’à l’acte d’achat. 

La marque Michel et Augustin a dès le départ misé sur l’humour dans leur stratégie de communication. Que ce soit sur les réseaux sociaux, les campagnes publicitaires ou les packagings, tous les supports de communication ont le droit à leur petite touche d’humour. Et ça fonctionne très bien ! 👍

En revanche, une simple publicité drôle ne suffit pas pour convaincre le consommateur. Il ne faut pas faire une pub ou un contenu drôle juste pour se la jouer « cool. » Derrière le côté humoristique de votre publicité, il faut qu’il y ait un vrai message, une/des vraie(s) information(s) avec de la transparence et de l’engagement. L’humour a lui seul ne suffit pas à convaincre un consommateur d’adhérer à votre marque et/ou d’acheter votre produit. Disons que le marketing de l’humour ce n’est pas simplement faire une blague. L’humour peut-être à la fois subtil et léger ou pour simplement distraire le consommateur sans forcément les faire littéralement rire 🤣

Le marketing du mème 

Ah les mèmes… Les stars de la viralité sur les réseaux sociaux. Si vous souhaitez jouer la carte de l’humour, c’est le bon moyen. Un mème c’est fait pour divertir, faire rire et être partagé. Les mèmes peuvent servir à promouvoir votre entreprise ou votre produit/service de manière décalée et originale. Ils permettent de diffuser un message drôle et de partager une culture commune avec sa communauté.

Netflix a trouvé une bonne stratégie de communication (avec de l’humour évidemment) sur les réseaux sociaux. Et notamment sur Twitter, son super terrain de jeu. 

Revoir la sage Twilight pour la 1000 fois… ou pas…

La vidéo : le format qui fait rire 

Ces derniers temps, la vidéo c’est le format qui cartonne. Avec le succès de TikTok et plus récemment encore, des Reels sur Instagram, les internautes se sont vite emparés et appropriés la vidéo pour créer des contenus courts et surtout drôles. Certes elles ne jouent pas toutes la carte de l’humour mais, en majorité les vidéos sur les réseaux sociaux sont faites pour faire rire et divertir le public. Les marques ont alors commencé à développer des stratégies social media sur l’humour. 

Le géant du fast-food (et de la publicité), Burger King s’est lancé sur TikTok et a publié quelques reels sur son Insta qui reprennent bien les codes de ces formats vidéos. Et évidemment, ses vidéos sont vues des milliers de fois !

Le marketing de l’humour, ce n’est pas pour tout le monde

Certes l’humour plaît, l’humour fait partager, l’humour fédère, etc. mais attention, cela doit être maîtrisé et surtout correspondre à votre identité de marque. Ne vous sentez pas obligé de faire de l’humour, notamment sur les réseaux sociaux. Une marque qui se force à être drôle, ça ne sera pas naturel et les internautes vont tout de suite le ressentir. Vous allez faire ce qu’on appelle un bide. 😶 

Pour utiliser l’humour dans votre stratégie de communication, revoyez votre identité et votre ADN de marque. Quels sont vos valeurs ? Le message que vous voulez faire passer ? Le ton ? Quelle(s) cible(s) ? Etc. Toutes les marques ne peuvent pas utiliser l’humour (et tant mieux !) parce que cela ne correspond pas à leur secteur d’activité, comme le luxe par exemple, à leur(s) cible(s) ou à leur(s) valeur(s). Il faut que l’angle que vous choisissez correspondent à vous et à vos clients. 

Il y a quelques années, Perrier avait lancé une publicité pour sa nouvelle cannette plus allongée. À cette occasion, la marque a voulu créer une campagne avec des sous-entendus sexuels. Le moins que l’on puisse dire c’est que Perrier a (trop) joué sur les clichés. Les internautes n’ont pas aimé le côté « sexy » et « provocateur » et se sont déchaînés sur Twitter en commentaires. La pub a été jugé de « sexiste », « atroce », « consternante », etc. Campagne qui a donc fait un flop…

Faire rire transforme le sérieux de votre marque ou de votre produit/service en quelque chose d’original et décalé. Il permet de mémoriser plus facilement le message publicitaire que vous souhaitez faire passer. En créant un lien plus proche avec vos consommateurs, ils n’hésiteront pas à être ambassadeur de votre marque et à relayer votre message à leurs proches. Cependant, un like ou un partage ne garantit pas qu’il passera à l’acte d’achat. 

Enfin, et c’est peut-être le plus important à retenir, soyez vous-même ! Être drôle n’est pas une obligation. Les consommateurs aiment avant tout l’authenticité et la sincérité. Ils apprécient une marque pour ses valeurs et ses engagements. Demandez-vous s’il est vraiment utile pour votre entreprise de mettre en place une stratégie de communication basée sur l’humour. Être drôle ça peut fonctionner mais, être soi-même c’est encore mieux. 😎

Partager

Articles similaires

Marques & Entreprises : repenser l’objectif des NFT
Malgré la volatilité du marché des cryptomonnaies, la popularité du NFT a explosé et sa possession a doublé entre 2021 et 2022. De nombreuses marques considèrent les NFT comme de simples produits de collection. Mais ils peuvent être bien plus que cela…
Metavers : les marques sont-elles prêtes ?
Le métavers on en parle depuis des mois. Certaines marques sont entrées dans le Web3, d’autres attendent encore. Plus que jamais les entreprises doivent s’y préparer car ces univers virtuels sont bien une réalité !
Marketing sensoriel : comment faire ressentir sa marque dans le métavers ?
Les métavers ouvrent de nouvelles possibilités pour les activations marketing. Comment les marques sont-elles perçues et ressenties dans ces nouveaux univers virtuels ?